Unique lauréate du collège Lorette de Port-Louis, Jessy Cheung, 18 ans, perpétue la tradition. L’aînée du couple Willy et Patricia Cheung, originaires de la région port-louisienne, a décroché la bourse dans la catégorie Technical Side. Elle avait choisi, parmi les matières principales, Food & Nutrition. Une voie, dit-elle, qui « nous aide à mieux nous informer sur ce que nous mangeons afin de développer une hygiène de vie saine. Déjà qu’à Maurice nous avons des problèmes de diabète et d’obésité. Je compte poursuivre en ce sens… »
Jessy Cheung, de nature tranquille et réservée, en est à sa toute première tentative aux examens du HSC. « La physique et la chimie, ce n’était pas trop ma tasse de thé…, confie-t-elle au Mauricien. De ce fait, j’ai opté pour Food & Nutrition. » La jeune fille élabore : « La santé est un domaine très intéressant et qui nous touche, tous. Déjà qu’à Maurice nous avons, et parmi les jeunes aussi, des problèmes de diabète et d’obésité. Aussi, quand j’ai commencé à m’appliquer en Food & Nutrition, j’ai découvert qu’il y avait beaucoup de bonnes choses à apprendre… Connaître et partager les bonnes pratiques alimentaires ; savoir bien choisir ce qu’on mange, entre autres. »
Ses études — même si son père, Willy, Manager chez Atlas Travel Agency, à Port-Louis, maintient qu’elle est « de nature très bosseuse et très appliquée » —, Jessy Cheung les aborde de manière « bien équilibrée », indique-t-elle. « Je suis très attachée à ma famille, continue-t-elle. Mais ce n’est pas pour autant que je ne sortais pas avec mes amis… »
Jessy Cheung est très « repas en famille et sorties, genre ciné, entre amis. Un bon équilibre est très sain pour être en phase avec soi-même dans la vie », décoche la jeune fille, un brin philosophe. Et de ce fait, pour Jessy Cheung, il n’y pas eu que les livres et les cahiers. « Elle a tout récemment complété ses études de piano classique, relève Willy Cheung. Elle s’en est sortie avec de bonnes notes ! »
« Depuis que je suis au primaire, explique-t-elle. J’ai commencé les cours de piano classique et même si l’an dernier, en raison des examens du HSC, j’ai un peu négligé le piano, je n’ai pas pour autant baissé les bras. » Car, souligne-t-elle, « le piano se pratique même quand je suis à la maison ; donc, c’est toute une question de discipline à savoir cultiver ».
Celle qui dit aimer les séries télé et la musique pop conjugue tout aussi bien ainsi ses études et son piano… « Patricia, Emmy, la petite soeur de Jessy, qui est en Form IV au collège Lorette de Port-Louis et moi-même sommes très contents pour elle », avoue Willy Cheung. Pour lui, « sa vie, à elle, depuis ce lundi 4, ne sera plus jamais la même. Elle a fourni beaucoup d’efforts et c’est un landmark désormais dans son existence. »
Désormais, Jessy Cheung compte se consacrer aux options universitaires qui s’ouvrent à elle : « Je vais considérer toutes les possibilités, explique-t-elle. J’ai une petite préférence pour des études en Angleterre… » Elle envisage déjà son retour à Maurice, à l’issue de ses études : « Je m’inscrirais dans une perspective d’emploi. De ce fait, j’opterai pour des études en nutrition mais avec une autre ouverture afin d’être viable sur le marché à mon retour. Car nutritionniste ne marche pas à Maurice. Il faut s’ouvrir à d’autres horizons… »