La mass meeting organisée samedi par la Government Teachers Union a vu la participation d’un grand nombre de parents. Son président Vinod Seegum en a profité pour les « sensibiliser » aux enjeux de l’interdiction des leçons particulières en Std IV. Après cette rencontre, la GTU prolongera son « partenariat » avec les parents à travers la Parents Teachers Association (PTA) de différentes écoles.
La Government Teachers Union (GTU) a réussi haut la main sa première mobilisation contre l’interdiction des leçons particulières en Std IV. Des parents d’élèves sont venus en grand nombre écouter le discours du président Vinod Seegum les mettant en garde contre les répercussions d’une telle décision sur l’avenir de leurs enfants.
Vinod Seegum a une nouvelle fois soutenu que le Std IV est une classe très importante car « 40% des questions au CPE émanent du programme de Std IV ». La GTU est aussi d’avis que la question de leçons particulières relève de la liberté individuelle et que les parents qui souhaitent donner un plus à leurs enfants devraient pouvoir le faire.
Outre les parents, les enseignants sont aussi venus en grand nombre à cette mobilisation. 2012 a été considérée comme « l’année de tous les défis ».
Beaucoup de parents se sont interrogés sur la manière dont les collèges sont attribués. Certains ne comprennent pas comment deux enfants avec 5A+ n’ont pas les mêmes chances lorsqu’il s’agit d’octroyer le collège. « Nous ne demandons pas le retour du ranking, mais le ministère de l’Éducation devra trouver un moyen de donner des explications claires aux parents », soutient Vinod Seegum.
Des demandes pour des rassemblements similaires dans d’autres régions de l’île ont été reçues, mais la GTU préfère établir une ligne de communication avec les parents à travers les Parent Teachers Association (PTA). Une soixantaine de présidents de PTA étaient d’ailleurs présents samedi à la rencontre.