Georges Ah Yan, activiste du forum des citoyens libres et de la plateforme Sov nu laplaz, veut s’en remettre au Conseil privé de la reine pour contester le jugement de la Cour suprême en faveur du groupe Currimjee pour le projet hôtelier à la Cambuse.

Le contestataire évoque principalement le fait que le conseil de district de Grand-Port a agi en violation de la “Lease Agreement” en accordant au groupe Currimjee un “Building and Land Use Permit” (BLUP) en septembre 2015 car l’EIA Licence « est périmé », étant daté de 2013. Les arguments des différentes parties ont été fixés au 3 septembre. La demande de recours au Privy Council a été entendue ce matin devant le chef juge Keshoe Parsad Matadeen. Georges Ah Yan réclamait conteste la décision du Environment and Land Use Appeal Tribunal d’accorder un “Building and Land Use Permit” (BLUP) aux promoteurs.

Il avait évoqué l’impact écologique néfaste que cela provoquerait. La Cour suprême avait tranché en faveur du groupe Currimjee dans un jugement rendu le 29 juin dernier, confirmant la décision du tribunal de l’Environnement qui a conclu que le plaignant n’avait pu faire valoir aucune raison valable pour contester la licence accordée. Dans son jugement en date du 27 décembre 2016, le tribunal de l’Environnement avait estimé que « the submission of the Appellants that the construction of the first phase of the project will cause major ecological impact has remained unsubstantiated by any scientific evidence ».

Georges Ah Yan souhaite ainsi obtenir l’autorisation de faire appel au Privy council contre le jugement en faveur du groupe Currimjee, réclamant dans la foulée que le jugement ne prenne pas effet et préserve le statut quo en attendant la demande d’appel. Georges Ah Yan soutient dans son affidavit que Le Chaland Hotel Ltd avait fait une demande pour un BLUP pour la construction de sa première phase de l’hôtel à la Cambuse, comprenant 164 chambres, sur une superficie de 33 arpents, faisant partie des pas géométriques de Mon Désert et d’un “Defence Land” obtenu en bail auprès du ministère du Logement et des Terres. L’EIA licence avait été obtenu le 23 janvier 2013 et le “lease agreement” du groupe Currimjee date du 22 juin 2015 .