Sam Gérard, un citoyen de Rose- Belle, a servi ce lundi 12 novembre, une mise en demeure contre les ministères des Terres, de l’Environnement et le conseil de district de Grand-Port.

Il était un des signataires de la pétition contre le projet de construction d’un hôtel à La Cambuse. Il accuse ces trois parties d’avoir donné l’autorisation à Le Chaland Hotel Limited d’aller de l’avant avec son projet en dépit d’un fait qu’il n’avait pas un permis EIA approprié. Le 25 octobre dernier, le militant Georges Ah Yan, avait porté plainte contre le conseil de district de Grand-Port, pour avoir octroyé un Building and Land Use Permit (BLUP) à Le Chaland Hotel Ltd, alors que celui-ci n’avait pas respecté un des termes de son bail, soit produire un nouveau permis EIA.

Le plaignant dit avoir relevé, dans les documents déposés en cour, que le permis EIA, au nom de Currimjee Jeewanjee – et non Le Chaland Ltd – date de janvier 2013. Or, le contrat de bail, datant de juillet 2015, mentionne la nécessité d’un « Fresh EIA Licence ». C’est en se basant sur cette plainte faite à la police de Rose-Belle, que Sam Gérard, un habitant de la localité, a servi une mise en demeure aux ministères des Terres et de l’Environnement, ainsi qu’au conseil de district de Grand-Port. Rappelant les conditions du bail, le plaignant avance qu’il y a eu « forgery » dans ce cas précis. De même, il soutient que cette situation a été évoquée dans le public il y a plus d’une semaine et qu’aucune initiative n’a été prise par le ministère pour remédier à la situation. Il invite ainsi le ministère des Terres à résilier le bail de Le Chaland Hotel.

Le ministère devra répondre de cette mise en demeure dans un délai de deux semaines. Mettant en avant la même situation, il est demandé au ministère de l’Environnement, de révoquer le permis EIA accordé à Currimjee Jeewanjee en janvier 2013. De même, il demande d’ordonner au Chaland Hotel Ltd d’arrêter tous les travaux de construction immédiatement. Il est aussi demandé au conseil de district de Grand-Port, de révoquer le BLUP accordé à Le Chaland Hotel Ltd, pour la construction de son complexe hôtelier à La Cambuse.

Rappelons que ce projet de construction a connu plusieurs contestations, en raison de sa situation géographique et son aspect environnemental. Plusieurs organisations non-gouvernementales ont mis en avant le fait que le site se situe dans la South Coast Heritage Zone. Sam Gérard revient également sur cet aspect, dans sa mise en demeure. L’autre aspect de contestation est la présence des dunes où les tortues de mer viennent pondre. Toutefois, la plainte de George Ah Yan à ce sujet, a été rejetée en cour. Le juge a estimé qu’il n’y avait pas suffi samment de preuves scientifi ques pour soutenir les points soulevés par les contestataires. Le plaignant a demandé un « leave » de la Cour Suprême pour aller au Privy Council.