TAMIZE et EELAM KANAKSABEE
De Paris

Il était une nuit, un homme méchant et mourant
En pleine agonie se plaignait dans un taudis avec maman.
Mamans providentielles. Mamans émotionnelles
Un matin, au soleil levant, le maître-sorcier du village
Insista contre forte somme, pour le guérir, un breuvage.
Hélas, il arracha avec rage, à sa mère, son cœur
Elle, pour sa guérison, qu’importe le prix, le laissa de tout cœur.
Aussitôt le morceau de chair entre les mains
Il se faufilait et disparaissait au travers de l’épaisse forêt.
Malheur n’est pas solitaire; Il tomba sur le sol, heurta un rocher
De ses paumes la boule de chair s’échappa
En mille et une boulettes, elle se brisa et s’éparpilla
Des cris de douleurs lointains; “Aio Maman ! Aio Maman !”
Maman se rua hors de sa chaumière en pleurant
Dans les broussailles, la chair de sa chair dans le sang
Retenant avec force ses larmes, se baissa auprès de son enfant
“Es-tu blessé, mon bébé ?” demanda maman divinement.