• Manifestation pacifique prévue ce vendredi

Le Comité d’Action Save Jérusalem condamne sévèrement la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. En conférence de presse hier à Port-Louis, le porte-parole du comité, Salim Muthy, a annoncé une manifestation pacifique ce vendredi dans les rues de la capitale. Une lettre adressée à Donald Trump sera déposée à l’ambassade américaine après la manifestation.

Nazir Allybokus, membre du Comité d’Action Save Jérusalem, soutient que Jérusalem est un « endroit sacré » pour les musulmans car la Mosquée Al-Aqsa s’y trouve. « Cette mosquée a une grande importance pour les croyants de foi musulmane pour plusieurs raisons. Autrefois, les musulmans se tournaient en direction de la mosquée pour dire leurs prières. De plus, c’est l’endroit où le Prophète Mohamed a dirigé et a accompli les prières avec les autres prophètes », a-t-il expliqué.

Pour sa part, Salim Muthy avance qu’il y a une révolte dans le monde musulman. « En proposant de faire de Jérusalem la capitale d’Israël, Donald Trump a déclenché un mécontentement chez les musulmans », affirme Salim Muthy. Et d’ajouter que cette décision « risque de déclencher une Troisième Guerre mondiale ».

Salim Muthy rappelle que le Comité d’Action Save Jérusalem comprend des travailleurs sociaux ainsi que de simples citoyens. « C’est un groupe de personnes conscientes de la réalité mauricienne. Il n’y a rien de communal ou de raciste dans les mesures que nous prenons », dit-il. D’ailleurs, il soutient que Jérusalem est un sanctuaire de religions pour non seulement les musulmans, mais aussi pour les chrétiens et les juifs.

Le porte-parole du Comité d’Action Save Jérusalem s’en est pris au Premier ministre, Pravind Jugnauth, expliquant que ce dernier « aurait dû condamner » la décision de Donald Trump. Il déplore aussi le silence du ministre des Affaires étrangères, qui ne s’est pas encore prononcé sur le sujet. « Pourquoi y a-t-il une révolte ? La décision de Donald Trump est un geste inacceptable et contraire au droit international et aux résolutions des Nations unies. D’autant que l’Amérique agit comme médiateur pour les processus de paix et devrait faire preuve d’impartialité. Il semble que Donald Trump a eu un sacré plaisir en annonçant cette décision. C’est un mauvais caprice de sa part ».

Salim Muthy parle d’un « désordre dans le monde, initié par le père George H. W. Bush, enchaîné sous la présidence du fils George W. Bush, et maintenant sous la présidence de Donald Trump ». « Ces gens se sont engagés dans un fanatisme d’État pour déclarer la guerre ».

Enfin, il annonce que la manifestation, initialement prévue vendredi dernier et annulée en raison des travaux parlementaires, se tiendra ce vendredi à partir de 14 h 30. La marche débutera au Khadafi Square, à Plaine-Verte, pour se terminer devant les locaux de l’ambassade américaine. Une délégation ira ensuite soumettre, à l’attention du président Donald Trump, une lettre dans laquelle le comité lui demande « de prendre comme exemple l’île Maurice, où différentes communautés vivent en paix ». Les protestants se dirigeront ensuite au Jardin de la Compagnie pour les discours.

Le Comité d’Action Save Jérusalem invite le public en général à venir participer à la manifestation et ainsi exprimer leur soutien aux peuples opprimés. Pour finir, Salim Muthy précise que le comité « condamne sans réserve l’acte barbare survenu dans une église au Pakistan ».