La Barclays avait logé une demande en Cour commerciale pour déclarer le directeur du restaurant Imperial Dragon en faillite, ce dernier n’ayant en effet pas honoré ses dettes envers la banque. Malgré un jugement de la Cour commerciale, Harry Ng Ha Kwong devait toujours la somme de Rs 11 916 870,75 à la Barclays.

La juge Rehana Mungly- Gulbul a accédé à la demande de la banque et a déclaré en faillite hier le directeur de l’Imperial Dragon, restaurant qui se trouvait au Emerald Parl, Trianon, avant de fermer ses portes. Le restaurant avait officiellement ouvert en 2008. Mais en 2011, il avait fermé ses portes pour non-respect des normes d’hygiène suite à un “closing order” du ministère de la Santé, qui avait ordonné la fermeture immédiate de l’établissement.

Au 30 avril 2012, Imperial Dragon Ltd était redevable à la Barclays Bank d’une somme totale de Rs 16 213 393,03 avec intérêts. La banque avait ainsi déposé une requête devant la division commerciale de la Cour suprême pour réclamer la somme due. Le 9 octobre 2013, l’affaire devait être entendue mais le directeur d’Imperial Dragon n’était pas présent. La cour avait donc prononcé un jugement par défaut à son encontre tandis que MC Li Foo Wing, son partenaire d’affaires, avait conclu un accord avec le pétitionnaire.

La cour avait prononcé un jugement contre M. C. Li Foo Wing en vertu de l’accord et lui a ordonné de payer somme convenu la somme de Rs 6,5 M alors que Harry Ng Ha Kwong avait été sommé de payer Rs 11 916 870,75. Cependant, il n’a jamais payé ses dettes et devait faire fi d’un “bankruptcy order” servi contre lui.

La juge Rehana Mungly- Gulbul a rappelé qu’il n’y a jamais eu d’appel pour contester la décision de la cour. « What has been unequivocably established is that there has been judgment in the sum of Rs 11,916,870.75 solely against the respondent by order of the court on 9 October 2015. There was no appeal against this judgment and the judgment remains final and valid to all intents and purposes. It constitutes a judgment debt which in indisputably certain, liquidated and demandable », conclu la cour.