Les supporters de Cty ont exprimé leur sentiment mercredi lors de la rencontre contre West Ham

Sur le site internet de Manchester City, Ferran Soriano, le directeur général des Cityzens, a assuré que les allégations de violation des règles du fair-play financier étaient fausses. Le club a été exclu des deux prochaines Coupes d’Europe par l’UEFA, en raison de son non-respect du fair-play financier (qui oblige les clubs à dépenser moins que ce qu’ils gagnent). En cause notamment, la surévaluation des sponsors du club, qui a également écopé d’une amende de 30 millions d’euros par l’instance dirigeante du football européen.

Manchester City a visiblement bel et bien l’intention de se défendre. Le directeur général s’est montré ferme et a insisté sur le fait que les allégations concernant des infractions aux règles du fair-play financier sont “fausses”: “La chose la plus importante que j’ai à dire aujourd’hui est que les allégations ne sont pas vraies. Elles ne sont tout simplement pas vraies. Les fans peuvent être sûrs de deux choses. La première est que les allégations sont fausses. Et la seconde est que nous ferons tout ce qui peut être fait pour le prouver. Nous savons que les fans nous soutiennent. Nous pouvons le sentir.”

fait que son club est en règle, au niveau de ses comptes: “Le propriétaire n’a pas mis d’argent dans ce club qui n’a pas été correctement déclaré. Nous sommes un club de football durable, nous sommes rentables, nous n’avons pas de dettes, nos comptes ont été examinés à plusieurs reprises, par des auditeurs, des régulateurs, par des investisseurs et cela est parfaitement clair.”

Le dirigeant en a également profité pour rappeler que Manchester City avait fourni toutes les informations nécessaires: “Nous avons fourni une longue liste de documents que nous pensons être des preuves irréfutables que les affirmations ne sont pas vraies. C’était difficile parce que nous l’avons fait dans le contexte de la divulgation d’informations aux médias et du sentiment qu’à chaque étape et engagement, nous étions considérés comme coupables avant même que quoi que ce soit ne soit discuté. Mais au final, il s’agit d’un processus interne qui a été initié puis poursuivi et ensuite jugé par cette chambre du fair-play financier à l’UEFA.”

Avant d’envoyer lui même quelques piques bien placées: “Nous avons fourni les preuves, mais cette chambre d’enquête du FPF s’est appuyée davantage sur les courriers électroniques volés hors contexte que sur toutes les autres preuves que nous avons fournies sur ce qui s’est réellement passé et je pense qu’il est normal que nous nous sentions comme cela.”

Concernant cette exclusion de deux ans de toute compétition européenne, le club a déjà l’intention de faire appel devant le Tribunal arbitral du sport. Ferran Soriano espère ainsi que la situation se décantera assez rapidement: “Nous recherchons évidemment une résolution rapide grâce à un processus approfondi et un processus équitable, donc mon meilleur espoir est que cela soit terminé avant le début de l’été.”