Shahebzada Azaree, aussi connu comme Dade, patron de Gloria Fast Food, a comparu via visioconfé- rence devant la Bail and Remand Court (BRC) en fin de semaine. Le magistrat Vignesh Ellayah, qui présidait cette affaire, a informé les avocats de sa décision de se récuser par « éthique professionnelle ». La sœur de Dade Azaree a approché

le magistrat pour lui parler alors que ce dernier se trouvait à la clinique Wellkin. Si les échanges entre les deux n’ont pas été divulgués, le magistrat a quant à lui préféré se retirer « par principe ». Il a porté cette affaire à la connaissance de la présidente de la Cour intermédiaire, Niroshini Ramsoondar, qui a informé à son tour la Master and Registrar de la Cour suprême. La possibilité que le dossier soit référé au CCID pour enquête n’est pas à écarter.

C’est la magistrate Sha- vina Jugnauth qui présidera désormais le procès de Shahebzada Azaree. Par ailleurs, on apprend qu’un ami de Dade Azaree a aussi approché l’avocat de la poursuite, Me Ronish Bramadu Bangaroo, en vue de lui parler. Ces tentatives des proches du patron de Gloria Fast Food d’entraver les procédures judiciaires ne sont pas perçues d’un bon œil.

La Master and Registrar de la Cour suprême, ayant pris connaissance de cette affaire, envisage de référer le dossier au CCID pour enquête. La cour veut en effet comprendre ces manœuvres des proches de Azaree.Le procès ayant été référé à un nouveau “bench”, les hommes de loi devront reprendre tout à nouveau.

L’affaire a été renvoyée au 1er avril pour permettre aux avocats de trouver des dates communes. Pour rappel, Dade Azaree fait face à une charge provisoire d’im- portation de drogue après avoir été dénoncé par le Passport and Immigration Officer Basana Reddi, et ce dans le cadre de la saisie d’un kilo d’héroïne, d’une valeur de Rs 18,9 M, dans les toilettes de l’aéroport le 11 juin. Le PIO Officer avait été appréhendé après un visionnage des caméras de surveillance à l’aéroport lors de l’arrivée du vol MK 289 en provenance de Tana.

Le constable était ensuite passé aux aveux, dénonçant le patron de Gloria Fast Food Ltd, proche du passeur présumé Navind Kistnah, comme étant le cerveau derrière cette importation d’héroïne de Madagascar. Dade Azaree, par le biais de ses avocats, Mes Yousuf Mohamed, SC, Gavin Glover, SC, et Sailesh Seebaruth, a demandé sa remise en liberté sous caution.