Intervenant vendredi soir à Plaisance, Rose-Hill, dans sa circonscription, Paul Bérenger, leader du MMM, a appelé les électeurs à faire le contraste entre son parti et le MSM et le PTr. Aussi, selon lui, plus que jamais, « le temps est au vrai changement ». « Les politiciens ne sont pas tous les mêmes, tous pourris, tous corrompus », a-t-il dit par ailleurs. En affirmant qu’il existe aussi des femmes et des hommes politiques « qui sont propres et qui ont des principes ». Chose à laquelle, selon lui, le MMM est déjà parvenu à convaincre, notamment, les jeunes.

Lors de cette réunion de quartier à Plaisance vendredi soir, Paul Bérenger a insisté sur la « discipline » avec laquelle le MMM a été le premier à présenter sa liste de 60 candidats aux prochaines élections générales et à publier ses 20 mesures prioritaires en cas d’accession au pouvoir. Il a aussi évoqué le thème central de son parti pour ce scrutin du 7 novembre qui est « Pour un vrai changement ».

« Pour une nouvelle île Maurice, il nous faut un vrai changement », a martelé le chef de file des mauves. Evoquant l’épineux problème du trafic de drogue, il s’est enorgueilli que son parti est le seul dont les avocats n’ont jamais défendu des trafiquants de drogue en établissant un parallèle avec ceux d’autres partis qui ont été pointés du doigt par la Commission Lam Shang Leen sur la drogue.

Il a prononcé le mot de « poison » qui, selon lui, commençait à s’infiltrer dans l’esprit des électeurs, particulièrement des jeunes. « Poison » qui donnait à penser que « les politiciens étaient tous les mêmes, tous pourris, tous corrompus ». « Au MMM, a-t-il dit, nous sommes parvenus à faire comprendre, surtout aux jeunes, qu’il existe aussi des hommes et des femmes politiques qui sont propres et qui ont des principes ».

« Non, affirme Paul Bérenger, les politiciens ne s’engagent pas tous pour se remplir les poches. Tou politisien pa bézer, tou politisien pa fézer », en invitant les électeurs à comparer ceux de son camp aux autres du PTr et du MSM. Notamment ceux d’entre les candidats adverses « qui ont construit des châteaux ». Il dit constater que chaque jour qui passe, le MSM et le PTr révèlent, réciproquement, « avec raison » à la population les « péchés » de l’un et de l’autre.

« Tou politisien pa bézer,  pa fézer »

« Il y a, d’un côté, les images indélébiles des coffres-forts de Ramgoolam, de l’autre, les cinq ans de règne du MSM qui ont été pires que les 14 ans au pouvoir du PTr/PMSD ». 

Paul Bérenger affirme qu’il n’existe aucun autre pays où la majorité des députés du gouvernement sortant sont privés d’une nouvelle investiture. Le leader du MMM se montre, de la même manière, critique à l’égard du leader du PTr, Navin Ramgoolam : « Le lion qui se faisait fort de pouvoir affronter seul les élections a fini par aller se réfugier sous les ailes du coq ! ». D’où il conclut que Navin Ramgoolam est « dan mari bez » pour qu’il soit contraint de céder trois tickets additionnels à qui d’autres que Jean-Claude Barbier et à ses amis. Sans compter, a-t-il ajouté, qu’à vendredi soir, la liste des candidats du PTr et de ses alliés n’était toujours pas connue, alors même que le Nomination Day aura lieu mardi prochain. Ainsi, pour Paul Bérenger le choix est clair : « Il n’y a qu’à considérer le bilan au gouvernement du PTr de Ramgoolam et celui des cinq ans de gouvernement du MSM ». Pour lui, dans la conjoncture, « le temps est au vrai changement ».

En dépit de ce que Sir Anerood Jugnauth prétend, « c’est le MMM qui, en 1982, a relancé l’économie ». Aujourd’hui encore, affirme-t-il, c’est le MMM qui se positionne en vue de redresser la situation face à une économie « en crise » avec un lourd déficit budgétaire, un énorme fardeau de la dette publique, une industrie sucrière « moribonde », de même qu’un secteur du textile et d’une industrie du tourisme « à bout de souffle ».

« C’est bien de ‘fer labous dou’ mais il ne faut pas croire que tout est facile », a soutenu Paul Bérenger. Et en conclusion, il a donné rendez-vous aux militants et sympathisants de son parti, vendredi prochain, 25 octobre, pour le premier grand rassemblement de campagne du MMM à Bar Chacha, Stanley, et pour le grand meeting de clôture du dimanche 3 novembre devant l’esplanade de la mairie de Port-Louis.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In