Pose de la première pierre à Five Ways, Wooton,

– La première phase opérationnelle à compter de 2020

La première phase du National Wholesale Market, à Five Ways, Wooton, sera entièrement opérationnelle d’ici début 2020. Le projet de construction, qui a déjà débuté, devra prendre fin en décembre prochain. C’est ce qu’a annoncé hier le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, à la cérémonie de la pose de la première pierre. Le projet du National Wholesale Market, dont le coût s’élèvera à Rs 390 millions, sera construit sur un terrain de 30 arpents.

Le projet du National Wholesale Market, annoncé depuis 2016, verra bientôt le jour. En effet, les travaux de construction ont déjà débuté à Five Ways, Wooton. Un terrain de 30 arpents a été alloué et un budget de Rs 390 millions a été voté. La première phase du marché, étalée sur 6817 m2, sera achevée en décembre prochain. « Le Premier ministre avait procédé au lancement de ce projet en 2017. C’est un projet très demandé par les planteurs depuis quelques années. Aujourd’hui, nous sommes en voie de sa réalisation », a déclaré Mahen Seeruttun. Il devait rappeler que la vente à l’encan des légumes se fait actuellement à trois endroits différents, soit à Port-Louis, à Vacoas et à Flacq. « Les conditions dans lesquelles se tient la vente ne répondent malheureusement pas à l’attente des planteurs ou toute autre partie prenante de ce secteur. L’aspect d’hygiène, de sécurité, d’espace et de stockage est au centre des préoccupations et il ne fait pas honneur à un pays moderne », soutient le ministre.

Five Ways, Wooton,

Le site de construction a été remis à l’entrepreneur Chandni Construction Ltd depuis décembre 2017. Le projet, précise Mahen Seeruttun, consiste à construire un espace qui répondra aux besoins de tous les planteurs à Maurice. Les marchands de légumes viendront, à partir de l’année prochaine, acheter leurs légumes au National Wholesale Market. « Ce projet offrira diverses facilités aux planteurs, dont un espace de parking, des provisions pour les besoins d’embarquement et de débarquement, un “planter’s corner” où les planteurs pourront vendre leurs légumes directement et une chambre froide pour stocker les produits qui n’ont pu être vendus », dit-il.

Mahen Seeruttun est aussi revenu sur l’importance de réduire l’importation. « Nous construisons aussi 100 “sheltered” sur une durée de deux ans. Ainsi, nous augmenterons la production locale, qui viendra directement au National Wholesale Market, et ce au profit des consommateurs », indique le ministre, estimant que « c’est un moment historique pour le secteur agricole ». Il explique de même que l’aspect d’opération est aussi suivi de près pour que le National Wholesale Market opère « de manière efficace et efficiente ». 

Le coût du transport des légumes au National Wholesale Market, aura-t-il une répercussion sur les prix des légumes ? Mahen Seeruttun explique qu’une étude a été menée et que les données démontrent que les planteurs viennent du Sud, de Plaine Sophie, de Vacoas, de La Marie, de l’Est et du Nord. « Five Ways se trouve à un endroit stratégique », dit-il. Avec la route de Terre-Rouge, notre analyse démontre qu’il n’y aura pas de grande différence. « Ceci dit, le problème de répercussion sur les prix des légumes ne se posera pas », soutient-il.