Photo illustration ONU (AP Photo/Mark Lennihan)

Le pape François a exprimé dimanche son soutien au Pacte mondial sur les migrations de l’ONU, appelant la communauté internationale à oeuvrer « avec responsabilité, solidarité et compassion » vis-à-vis des migrants.

« Le Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière, dont l’objectif est d’être un cadre de référence pour la communauté internationale, a été adopté la semaine dernière à Marrakech, au Maroc », a déclaré le pape après la prière de l’Angélus, devant des milliers de fidèles réunis place Saint-Pierre au Vatican.

« Je souhaite donc que la communauté internationale puisse oeuvrer, grâce à ce Pacte mondial, avec responsabilité, solidarité et compassion vis-à-vis de ceux, qui pour divers motifs, ont quitté leur pays », a ajouté le pape argentin qui a fait de la défense des migrants un point fort de son pontificat.

Plus de 150 pays ont adopté lundi à Marrakech le Pacte mondial sur les migrations des Nations unies.

Non contraignant, le Pacte recense des principes –défense des droits de l’Homme, des enfants, reconnaissance de la souveraineté nationale– et liste différentes options de coopération –échanges d’information et d’expertises, intégration des migrants etc. Il prône l’interdiction des détentions arbitraires, n’autorisant les arrestations qu’en dernier recours.