Alors qu’on avait mis les petits plats dans les grands pour marquer le “Soft Launch” du Metro Express, les organisateurs du spectacle ont omis de payer le permis nécessaire à la Mauritius Society of Authors pour la prestation en Live.

Rappelés à l’ordre, ils ont dû procéder au paiement nécessaire le lendemain du concert. Cet argent représente les droits d’auteurs à verser aux artistes ayant participé au concert.