Les cours du pétrole new-yorkais et londonien ont bondi mercredi à leurs plus hauts niveaux depuis fin 2014, après un net recul des stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis selon un rapport hebdomadaire américain.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a clôturé à 73,48 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,90 dollar par rapport à la clôture de mardi, et au plus haut depuis le 26 novembre 2014.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour le contrat de mai a pris 1,95 dollar à 68,47 dollars, au plus haut depuis le 1er décembre 2014.

« Le catalyseur de cette hausse vient du rapport américain sur les stocks qui a fait état d’un recul des réserves de brut et de produits raffinés », a indiqué Bill O’Grady, de Confluence Investment.