CHRISTOPHER BABET (Kreyolomounn)
Le fils du plombier

Le tourisme [1] et les voyages ne font pas partie intégrante de la culture mauricienne. La Premier League anglaise, elle, en fait indéniablement partie.
Se déplacer à l’étranger n’est pas accessible à la majorité de notre population d’une part parce que notre monnaie nationale, la roupie, est faible au taux de change – comparée à l’euro, au dollar ou encore à la livre sterling – et d’autre part, Maurice étant une île éloignée d’autres nations, cela ne facilite pas le déplacement.

rbt

Néanmoins, travailler toute une vie pour réaliser cette traversée d’île en île (car rappelons-le, l’Angleterre est une île) afin de réaliser son rêve relève de l’ordre du pèlerinage pour de nombreux supporters de Liverpool, Manchester ou autres. La preuve, nous étions au moins cinq Mauriciens au départ de Paris pour se rendre à Liverpool.

Ce voyage initiatique de mon père de Maurice, long de plus de dix mille kilomètres, aurait été vain sans l’attribution des places, dans le Kop du stade Anfield, par l’association LFC French Branch qui regroupe des fans du monde entier.

Sept victoires consécutives affichées au compteur. Quel serait notre sort lors de ce match avec comme adversaire Leicester ? Vous le savez tous déjà : ouverture du score grâce au sénégalais Mané jusqu’à ce que l’on se fasse rattraper par les Foxes à la 80e minute de jeu.
Connaissant Liverpool, nous avons gardé espoir jusqu’à la fin. Pendant les arrêts de jeu, l’arbitre siffle un penalty. Nous nous apprêtions à vivre un moment unique ; José, notre plombier, dos à la pelouse, faisait sa petite prière jusqu’à ce qu’il entende le stade exploser de joie.

Le moment le plus magique de cette aventure : ce grand homme à la barbe rousse (que nous ne connaissions pas) qui serra notre protagoniste dans ses bras tout en l’embrassant avant de l’imiter en faisant un signe de croix. Liverpool, c’est plus qu’un stade, c’est une famille.

[1] Activité d’une personne qui voyage pour son agrément, visite
une région, un pays, un continent autre que le sien, pour satisfaire
sa curiosité, son goût de l’aventure et de la découverte, son désir
d’enrichir son expérience et sa culture.
Vidéo où José se fait embrasser par un fan à Anfi eld :
https://www.instagram.com/p/B3U0kHGAvbr/?igshid=n33x033151y
Dans la poche, nous tenons nos huit victoires consécutives avant d’affronter les Mancuniens, 12e au classement (pour le plaisir de le mentionner), lors du derby attendu par le grand public et admirateur du football.
Même démuni de tout, il nous restera des rêves à réaliser.

À mon père.