Photo illustration

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui effectuait sa première sortie publique depuis son retour au pays au début de la semaine à la Pandit Kistoe Aryan Vedic School, a égratigné ses adversaires politiques « qui prêchent de grandes leçons de morale sans les pratiquer ».

« Certains disent qu’ils s’inspirent d’untel ou d’untel. Mais jusqu’à quel point ces personnes s’inspirent-elles vraiment de ces grandes personnalités ? » a-t-il lancé, se référant sans le dire aux récentes déclarations du leader de Parti travailliste, Navin Ramgoolam, à L’Aventure. Il observe que son gouvernement et lui ont « accompli suffisamment de choses » pour démontrer qu’ils s’inspirent de ces grandes personnalités du passé. « Avan nou donn leson bizin swiv e bizin fer se ki nou dir », a-t-il ajouté, « car c’est la seule façon d’être des exemples pour les garçons et les filles, comme ceux qui sont devant nous cet après-midi ».

Il a également adressé un message aux enseignants pour leur demander d’inculquer non seulement une éducation académique aux enfants « mais également des valeurs, comme le respect pour les autres, que ce soit des garçons ou des filles ». Il a aussi dit sa « fierté pour la réforme en cours » dans le système éducatif. « Je salue le soutien des partenaires de l’éducation et la compréhension des parents. Nous verrons les résultats dans les années à venir. Je n’ai aucun doute que les enfants de demain seront encore mieux armés pour faire face à la vie », a-t-il dit.

Il a invité les enfants à prendre avantage des facilités dont ils disposent aujourd’hui, rappelant que le gouvernement assure les frais des examens du SC et du HSC. « Nous faisons des changements fondamentaux. L’éducation académique est très importante mais il y a encore beaucoup de choses pour faire épanouir les enfants, d’où l’importance de l’enseignement des langues, de la musique, de l’art, du théâtre, du sport. Ce qui permettra de faire émerger les talents mauriciens », a-t-il dit.

Le Premier ministre a également souligné l’importance des technologies. « L’informatique est devenue aujourd’hui comme la plume que nous utilisions à l’époque où nous allions à l’école. Si on ignore l’informatique et les technologies, nous ne pourrons pas avancer », a-t-il dit, mettant ensuite l’accent sur « l’importance de l’effort, du sacrifice et du travail »
Et de terminer en soulignant que Maurice est actuellement un grand chantier. « Demain, les enfants pourront voyager en métro entre Curepipe et Port-Louis, métro qui, avec le temps, pourra desservir tout le pays. De plus, le gouvernement introduit le “blockchain” et l’intelligence artificielle « afin d’avoir un pays efficient à l’avenir ».

L’école Pandit Cashinath Kistoe Aryan Vedic a été fondée le 1er août 1918. À l’époque, le Pandit Kestoe avait commencé avec une dizaine d’élèves et son épouse et lui avait dû faire du porte-à-porte pour rencontrer les parents. L’objectif de l’école était de lutter contre l’ignorance à travers l’éducation des hommes et des femmes. Aujourd’hui, la Kistoe Aryan Vedic figure parmi les dix meilleures écoles du pays.