L’ex-constable Ziaoudeen Noorah en cour

L’ex-constable Ziaoudeen Noorah fait face à un procès devant les Assises pour avoir brûlé vive sa mère, Rashida Noorah, 65 ans, dans la nuit du 25 au 26 octobre 2011. L’accusé, qui était affecté au poste de police de Vacoas et comptait 11 ans de service, avait mis le feu à sa chambre suite à une dispute concernant son couple et aurait laissé mourir sa mère lors qu’elle dormait à poings fermés.

L’autopsie pratiquée par le Chief Police Medical Officer (CPMO), le Dr Sudesh Kumar Gungadin, avait attribué le décès à une asphyxie causée par l’inhalation excessive de fumée. La police et les pompiers mandés au domicile de la mère à Riverside, Phoenix, croyaient avoir affaire à un incendie accidentel avant de déterminer qu’il y avait eu “foul play” après avoir senti une odeur de pétrole dans la maison.

L’enquête avait ainsi débouché sur l’arrestation de Ziaoudeen Noorah, qui avait avoué dans ses déclarations à la police qu’il ne supportait plus que sa mère se mêle de sa vie familiale. Ziaoudeen Noorah avait aussi fait parler de lui après son arrestation pour avoir lancé un cocktail Molotov en direction de la Cour suprême pour éviter de comparaître devant les Assises. Il se trouve toujours en détention. Son procès a été fixé au 14 mars. L’ex-constable a plaidé coupable d’une charge réduite de “manslaughter”. Il est défendu par Me Gavin Glover, Senior Counsel