La délégation ayant défendu le dossier du séga tambour en Corée du Sud est rentrée au pays hier. Après l’inscription du séga tambour à l’UNESCO, Maurice se prépare à accueillir le prochain comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine immatériel en novembre 2018. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Arts et de la Culture, Prithviraj Roopun, à sa descente d’avion hier.

Maurice sera ainsi le premier petit État insulaire à accueillir un tel événement. Prithviraj Roopun a également réitéré l’engagement du gouvernement à promouvoir les trois patrimoines immatériels inscrits à l’UNESCO, à savoir le séga typique, le geet gawai et le séga tambour.

Ravannes et triangles ont résonné à l’aéroport SSR hier, pour accueillir la délégation ayant défendu du dossier du séga tambour devant le comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine immatériel de l’humanité, en Corée du Sud, la semaine dernière. Josim François, John Ray Jolicoeur et Bernarda Marla, du Mouvement Solidarité Rodriguais, ont fait le déplacement pour vivre cet événement. « C’est une grande fierté pour nous que le séga tambour soit inscrit à l’UNESCO. Rodrigues est maintenant reconnu dans le monde ».

Retrouvez l’intégralité de l’article dans Le Mauricien du 12 décembre.