Avec l’acquisition d’une partie des actifs de la Chase Bank au Kenya, la State Bank of Mauritius Ltd (SBM) renforce sa présence sur le marché kenyan et poursuit sa lancée d’étendre ses activités dans la région. Le conseil d’administration de SBM Holdings Ltd (SBM Group) annonce l’acquisition d’une partie des actifs de la Chase Bank à travers sa subsidiaire SBM Bank (Kenya) Limited qui, comme le veut la procédure, est sujette à l’approbationdes régulateurs. 

Cette opération marque la confirmation du SBM Group dans le paysage bancaire ken-
yan ainsi que sur le continent africain. Avec son expérience accrue pendant plusieurs années, la SBM prendra possession des actifs opérationnels de 55 succursales, les membres du personnel et les infrastructures informatiques. Elle continuera d’apporter son expertise sur le marché africain tout en procédant à la diversification de ses produits et services financiers.

Le président du conseil d’administration de SBM Holdings Ltd, Kee Chong Li Kwong Wing, déclare que « l’acquisition des actifs de la Chase Bank affirme l’intention de la SBM de devenir une banque Tier 1 au Kenya. En mai 2017, à travers l’acquisition de la Fidelity Commercial Bank, nous avons commencé notre percée à travers l’Afrique en étant seulement une banque Tier 3. Aujourd’hui, avec cette acquisition, nous nous positionnons comme une banque Tier 2 au Kenya. » Pour rappel, la Chase Bank est une banque commerciale ayant son siège à Nairobi, avec un réseau de 62 succursales à travers le pays. Selon le bilan financier de 2014, l’actif total de la Chase Bank s’élevait à $ 1 milliard, avec environ 800 membres du personnel.

Kee Chong Li Kwong Wing ajoute que « notre vision va au-delà de ce que nous avons déjà réalisé. Soutenus par notre présence en Asie à travers l’Inde et sur le continent Africain, nous avons la ferme intention d’émerger en tant qu’une institution financière indispensable dans le couloir Asie-Afrique, tout en facilitant les investissements de l’Asie vers l’Afrique. Expansion, développement, diversification, innovation et accroissement de nos revenus sur la région constituent notre objectif. Nous nous positionnons certes parmi l’élite bancaire régionale. »

Ce développement est intervenu alors que deux banques internationales avaient engagé des procédures devant la Haute Cour de Nairobi pour obtenir une injonction contre la conclusion de ce deal vu que leurs intérêts semblaient lésés. Toutefois, vendredi, la Central Bank et la Kenya Deposit Insurance Corporation (KDIC) ont annoncé que « they have received and accepted binding offer from SBM Holdings with respect to Chase Bank (Kenya) Limited (In Receivership) ». 

Le communiqué officiel émis à Nairobi à cet effet fait ressortir que « the Binding Offer accepted on 4 January 2018 includes the acquisition of certain assets and matched liabilities from CBLR. This Binding Offer is similar to the Non-Binding Offer that was discussed with depositors on October 6, 2017. The offer still needs to be executed and operationalised, and it is expected that this transaction will inter alia ensure the transfer of 75 percent of the value of deposits currently under suspension and the transfer of staff and branches of the existing CBLR operations ».