Situé non loin de Savannah Sugar Estate dans le sud de l’île, Le Souffleur fait le bonheur des amateurs de nature préservée et sauvage. Connu pour son geyser qui, au milieu des rochers, expulse l’eau de mer au rythme des vagues qui s’y engouffrent, l’endroit offre un spectacle impressionnant.

Du village de l’Escalier, il faut prendre la route menant à l’établissement sucrier de Savannah pour suivre un sentier cahoteux menant à une zone appelée Savinia, entre champs de cannes, cocotiers et végétation abondante. À Savinia, cette ancienne plantation de canne à sucre recèle de nombreux vestiges du passé, comme cette vieille cheminée en pierre de taille datant du 19e siècle ; des vestiges du vieux moulin à cannes, et les ruines bien conservées de la maison de maître, en pierres de taille finement agencées.

L’endroit qui abrite une belle flore constituée d’eucalyptus, d’arbres fruitiers, de palmiers, et d’une végétation abondante et variée, laisse aussi la place à de grands pâturages réservés à un troupeau de bovins appartenant à un centre d’élevage. Les nombreux attraits qu’on y trouve dans cette nature paisible et vierge de toute construction permettent au visiteur de profiter pleinement de la nature. Tout en évitant les flaques d’eau dues à la dernière pluie, le visiteur pourra sillonner un sentier bordé d’une rangée de murs de pierres de taille. Ces murs très bas doivent le conduire à destination afin de découvrir un magnifique spectacle qui attire Mauriciens et touristes. Le parcours dure de 15 à 20 minutes.

Dès notre arrivée sur la plage du Souffleur, la beauté du paysage qui s’étend à perte de vue, les contrastes et l’harmonie sont saisissants. La côte sauvage du littoral sud est bordée de falaises déchiquetées avec le temps par les vagues. Sur les nombreux promontoires rocheux, on y apprécie l’immensité du paysage. S’installer sur un rocher, admirer la vue, et assister au spectacle qui s’offre devant soi devant ces grosses vagues qui viennent se briser sur les rochers est un pur moment de sérénité. Plus loin sur l’océan, les pêcheurs sur une barque affrontent l’assaut des vagues.

Cet endroit, préservé du béton, est resté sauvage et naturel. Si Le Souffleur porte ce nom, c’est parce qu’ici on peut observer un spectacle particulièrement impressionnant : les vagues s’engouffrent dans les cavités rocheuses avant que l’eau ne soit expulsée pour jaillir ensuite à la surface par un orifice comme dans une cheminée. Cette propulsion donne naissance à un gerbe d’eau assez intense en formant un geyser qui peut atteindre plusieurs mètres de hauteur, tel un jet de baleine. C’est avec la puissance des vagues se déchaînant contre les falaises que la nature produit cette puissante expulsion d’eau.

Dans cet endroit du sud sauvage, le creux des falaises est parsemé de caves profondes à même la roche dans lesquels s’engouffre l’eau. On y trouve de nombreuses petites piscines naturelles, qui se vident et se remplissent en permanence au rythme des lames. Dans ce paysage minéral, la faune n’est pas en reste : les chauves-souris trouvent refuge dans les cavités rocheuses. La présence des pailles-en-queue ne passe pas inaperçue.

Plus près, il semble risqué de se promener sur cette espèce de long « pont » qui conduit jusqu’aux rochers d’où jaillissent d’énormes vagues. Les effondrements ont été causés ici par la force des vagues et il semble dangereux de s’y aventurer. Malheureusement, il y a eu quelques personnes qui s’y sont risquées et qui l’ont payé de leur vie. Au Souffleur, il faut plutôt se contenter de profiter de la vue à partir des rochers pour ne pas se laisser emporter…