Vous avez sûrement entendu parler de cette discipline mi-sportive, mi-rythmique, qui allie boxe, taekwondo et musique. Pratiquer le Tae Bo nécessite du peps et une énorme dose de motivation. Véronique Shaziah Couturière, coach fitness et zumba, vous invite à explorer cette discipline qui vous invite à prendre soin de votre corps et de votre esprit différemment…

“Le fitness et l’aérobic sont connus de tous, mais le Tae Bo, qui n’est pas aussi répandu, est un mélange de boxe, de taekwondo et de musique rythmée”, souligne Véronique Shaziah Couturière. C’est une discipline “qui a pris de l’ampleur auprès de pratiquants de plusieurs générations”. Selon la coach fitness et zumba, ce sport séduit à la fois par son volet aérobic et sa partie combat. Le Tae Bo est une abréviation pour Total Awareness Excellency Body Obedience. Une discipline apte à vous procurer bien-être et santé dans la discipline et la bonne humeur…

Le Tae Bo s’exécute dans une suite de mouvements répétitifs. Les exercices suivent le rythme de la musique. La seule différence avec l’aérobic, c’est que les mouvements sont ceux d’un sport de combat. “Avec le bras, on donne des coups de poing dans différentes directions, tout en surveillant correctement les positions du corps pour ne pas se blesser.”

Pour éviter les petits incidents, il faut savoir comment bien placer ses pieds, son dos et ses genoux. “Pour la partie basse, on utilise les pieds pour donner des coups. Avec le rythme de la musique, on le fait dans plusieurs directions afin de donner du muscle au mollet, aux fesses et aux jambes.” L’objectif est de donner au corps de la finesse et du tonus. Pendant les classes, certains pratiquants “s’adaptent à la position adéquate pour perdre des fesses, alors que d’autres se positionnent pour en prendre davantage. Tout dépend des attentes de chacun”.

Un autre univers sportif.

Les exercices permettent d’acquérir de la rapidité et de réagir contre les attaques. Elles offrent aussi l’avantage de faire bouger chaque muscle du corps. “C’est un exercice idéal pour brûler les calories et perdre du poids mais aussi pour se familiariser avec la self-défense, qui est importante de nos jours avec tout ce que l’on entend.”

Véronique Shaziah, Couturière, coach fitness et zumba

Lors de ses classes, Véronique Shaziah Couturière optimise les performances de ses élèves en alliant le fitness et l’aérobic au Tae Bo, leur faisant par la même occasion “découvrir un autre univers sportif”. L’avantage de la combinaison des trois disciplines est que son intensité aide les apprenants à mieux se canaliser sur la musique, surtout ceux qui ont des lourdeurs. “Les kilos s’amenuisent beaucoup plus vite, les muscles sont transformés et nous nous retrouvons avec des apprenants forts et en bonne santé.”

Certaines personnes pratiquent le Tae Bo à leur domicile en s’aidant d’un DVD. Mais la motivation n’est pas la même. Il est fort probable que vous manquiez de motivation à suivre le rythme sur la durée. Si vous débutez, il est préférable d’intégrer une salle de sport ou vous tourner vers un coach spécialisé pour obtenir de meilleurs résultats, et pour éviter les petits accidents. En effet, “au moindre faux pas, l’on peut se blesser”. Par ailleurs, “pour les personnes âgées, avec des varices, des problèmes de cœur, etc., le coach est obligé de les guider à leur rythme”.


Origine du Tae Bo

Le Tae Bo a été créé par le champion de taekwondo américain Billy Blanks (7 fois champion du monde de la discipline) à la fin des années 1980. Ce dernier est aussi reconnu pour ses films d’arts martiaux. Son nom est tiré des deux disciplines pratiquées par Billy Blanks, le taekwondo et la boxe. Par la suite, Billy Blanks a trouvé pour chaque lettre une signification précise et une source de motivation : Total Awareness Excellency Body Obedience.

Ce sport se base sur la répétition des mouvements pour muscler le corps, combinant le taekwondo et une grande partie de boxe anglaise. L’un des principaux avantages du Tae Bo est son entraînement cardiovasculaire qui, selon Blanks, est le résultat des mouvements de danse ajoutés à l’entraînement déjà très énergique.

(Source : Internet)


Autodéfense

Les coups de pied et les coups de poing faits lors d’une séance d’entraînement au Tae Bo permettent de mieux comprendre les méthodes d’autodéfense. Soulignons que le Tae Bo n’est pas un cours d’autodéfense et qu’il n’est pas recommandé d’utiliser ses techniques en dehors de votre entraînement. Néanmoins, si cela vous tente de pratiquer la légitime défense, mieux vaut rechercher un professionnel qualifié pour enseigner les techniques appropriées.