Dernier-né des hôtels du groupe VLH – qui opère les chaînes Veranda et Heritage –, le Veranda Tamarin ouvrira ses portes le 15 novembre après une rénovation intensive qui a débuté en avril. L’établissement, qui date de 1970, devait être racheté par le groupe Trimetys des Jhuboo, mais l’affaire ne s’est pas concrétisée et c’est finalement la filiale de Rogers, VLH, qui a mis le grappin dessus en 2016.

Idéalement situé face au célèbre spot de surf de la baie de Tamarin, le Veranda Tamarin se démarquera des autres établissements en se positionnant comme un hôtel communautaire, intégré dans la vie du village de Tamarin, où les voyageurs et les habitants du quartier pourront se rencontrer et partager leur culture. L’établissement rouvrira ses portes dans un style « bohême- chic » avec accent sur le surf.

Durant ces sept derniers mois, il a été complètement repensé, réaménagé et agrandi. Les travaux ont été conçus par l’architecte mauricien Jean-Philippe Piat tandis que la décoration intérieure est signée Paule de Romeuf. L’esprit mauricien a été respecté à travers les meubles en rotin et la couleur jaune, symbole du soleil, pour assurer une ambiance conviviale et décontractée. « Les atouts de l’hôtel résident d’abord dans son emplacement au coeur de la vie locale d’un village balnéaire, très vivant et très apprécié des Mauriciens.

La plage de Tamarin et sa baie sont des lieux mythiques et rassemblent autour d’évènements culturels – notamment le Festival de Jazz Ernest Wiehe, prévu pour 2019, et repris par le Veranda Tamarin – et sportifs toutes les communautés locales », souligne François Eynaud, CEO de VLH. La baie de Tamarin est en effet devenue célèbre dans les années 1970 suite à la diffusion d’un documentaire culte sur le surf, The Forgotten Island of Santosha. La légendaire vague de la baie, une gauche qui casse sur un récif de coraux, attire les surfeurs débutants et expérimentés.

Les spots de Dal et de Black Stone, respectivement au sud et au nord de la baie, sont mondialement connus. Paradis pour les sports nautiques, le Veranda Tamarin devrait également attirer les passionnés de plongée, qui pourront découvrir la célèbre « cathédrale » sous-marine, une formation rocheuse aux vastes cavernes et arches, connue dans la région pour abriter de nombreuses espèces de poissons, allant du poisson-lion à la murène.

À son ouverture, le Veranda Tamarin comptera 116 nouvelles chambres et 145 employés, dont 60 ont été intégrés de l’ancien Hôtel Tamarin. Les employés ont bénéficié d’un programme de formation de trois mois pour intégrer les standards de service des hôtels Veranda. L’établissement ciblera la clientèle européenne (France, Royaume-Uni et Allemagne notamment) et régionale (Réunion et Afrique du Sud). « Nous ciblons essentiellement une clientèle active et sportive, curieuse de partir à la découverte de notre île et de plonger Deep into Mauritius… » explique François Eynaud.