Le premier coup de pioche du Victoria Urban Terminal, prévu le 7 mars, cause déjà son premier casse-tête. Trouver des espaces pour que les autobus desservant cette gare puissent se garer se présente en effet comme une corvée pour les officiers de la Traffic Management and Road Safety Unit, de la National Transport Authority et de la police. Ils étaient aperçus vendredi matin sillonnant cette partie sud de la capitale pour identifier les endroits où les autobus pourraient se garer lorsque les travaux débuteront afin de ne pas bloquer la circulation.

Selon nos informations, les artères de la capitale sont toutes bouchées en raison du grand nombre de véhicules qui y passent quotidiennement. Après cette première rencontre entre ces officiers, d’autres sont prévues pour que ces lieux soient rapidement identifiés.