Après les habitants de Rose-Hill, c’est au tour de ceux de Beau-Bassin d’en voir de toutes les couleurs avec le projet Metro Express. Depuis le démarrage des travaux, il y a plus d’un mois, à proximité du rond-point de Beau-Bassin, les habitants et commerçants des alentours ne cessent en effet de se plaindre des inconvénients. Poussière, tuyaux endommagés, coupure d’eau irrégulière, eaux usées, vacarme… Comme quoi le scénario de la Place Margéot se reproduit à Beau-Bassin. Depuis plus d’un mois, les travaux du métro ont démarré à Beau-Bassin, au plus grand désespoir des habitants et des commerçants de l’endroit.

« Notre quotidien a été bouleversé avec le début des travaux du projet Metro Express, à Beau-Bassin. Chaque jour, nous nous réveillons avec un nouveau problème », se plaint France, âgé de 91 ans et habitant à proximité du rond-point de Beau-Bassin. Ce vieil homme, qui vit seul depuis le décès de son épouse, en juin dernier, dit « vivre un calvaire » au quotidien.

« La fourniture d’eau est souvent interrompue. Nous ne savons plus à quelle heure l’eau va couler et à quelle heure la fourniture sera interrompue. Malgré mon âge, je dois me réveiller à 5h tous les matins pour vérifier si l’eau coule afin que je puisse en stocker une bonne quantité. Par ailleurs, quand elle coule, c’est une eau sale que nous avons du robinet », déplore France.

Il dit avoir déposé plusieurs plaintes à la Central Water Authority (CWA). Dans la matinée d’hier, il a reçu la visite d’un officier de la CWA, qui lui aurait expliqué que ces coupures irrégulières « sont dues à la rupture d’un tuyau » dans les parages, soit sur le site des travaux du projet Metro Express. « Si je comprends bien, après Rose-Hill, les ouvriers de Larsen & Toubro vont maintenant endommager des tuyaux à Beau-Bassin », dit-il. France indique que les habitants du quartier craignent également une rupture des tuyaux du tout-à-l’égout. « Nous avons appris ce qui s’est passé à Rose-Hill et nous craignons de subir le même sort à Beau-Bassin. D’ailleurs, il y a des eaux usées qui sont remontées à la surface dans la cour d’un habitant. D’où proviennent-elles ? Nous ne le savons pas. Pourtant, nous n’avons jamais vécu de telle situation avant », soutient-il.

Plus loin, nous rencontrons Sailesh, gérant de Sailesh Farata. Ce petit commerce, spécialisé dans la vente de rôtis, est très prisé dans le quartier. Mais Sailesh dit avoir perdu 50% de ses clients depuis que les travaux ont démarré devant son commerce. « Les clients ont toutes les raisons de ne pas venir acheter de rôtis chez moi.

D’abord, il y a beaucoup de poussière dans mon commerce, surtout quand il y a du vent. En outre, le bruit causé par les travaux dérange énormément les clients. Même pour nous, il devient difficile de travailler dans de telles conditions. Quand nous avons fait part de nos doléances aux ingénieurs de Larsen & Toubro, ils nous ont dit de fermer le commerce et de prendre un long congé en attendant que les travaux se terminent. J’accepte de le faire si la compagnie Larsen & Toubro m’offre une compensation », affirme Sailesh. Il y a aussi deux cordonniers qui exercent dans les parages. « Depuis le début des travaux dans ce quartier, il y a un mois, rien n’est plus pareil. Nous passons le plus clair de notre temps à nettoyer notre atelier car même un petit vent apporte des tonnes de poussières dans l’atelier. Nous ne pouvons plus prendre notre déjeuner sur place », se plaignent-ils.

Las de la situation et face à ce qu’ils qualifient « d’indifférence des autorités », ces habitants et commerçants ont attiré l’attention du député du MMM Rajesh Bhagwan sur ce problème. « Le rond-point et le quartier résidentiel et commercial à proximité sont en piteux état.

Depuis une dizaine de jours, les habitants et commerçants sont privés d’eau. Les commerces ne fonctionnent plus comme avant », dit-il. Il explique que les députés de l’endroit ne sont pas au courant de ce qui se passe dans cette partie de la ville de BeauBassin. « À ce jour, nous sommes dans le flou car il n’y a aucune communication. Nous ne comprenons pas ce que font les ouvriers de Larsen & Toubro, à part endommager les tuyaux et causer des inconvénients aux habitants », affirme le député mauve.