C’est le choix de Mario Bienvenu de s’allier avec le PTr/PMSD et les Sunil Dowarkasing et Hedley Chimon, alors qu’il aurait pu être cohérent et opter pour le changement, qui était le thème de la campagne du MMSD. Ce sont les propos tenus par le leader du MMM, vendredi, lors d’un get-together organisé par le comité régional du N° 17 à la salle des fêtes de la municipalité de Curepipe.
Paul Bérenger a expliqué que, s’il n’y avait pas eu de division des votes par le MMSD, le résultat à Curepipe aurait été sans appel comme à Beau-Bassin/Rose-Hill. Il a ajouté savoir que ceux qui avaient placé leur confiance en Eric Guimbeau et Mario Bienvenu sont aujourd’hui déçus et mécontents. Aussi, il les a invités à rejoindre les rangs du Remake 2000. Le leader du MMM a aussi dit que si l’opposition à Curepipe sera « ferme et constructive », elle ne fera aucun cadeau à Mario Bienvenu et son équipe de l’alliance PTr/PMSD.
Disant quelques mots sur la situation dans le pays, le leader du MMM a déclaré que l’opposition a réussi à mettre un frein au glissement vers un état policier et à la politique « dominère », alors que ne cessent d’éclater des scandales et que se multiplient les cover-ups.
Parmi les autres intervenants à cette petite fête, Ananda Rajoo, chef de file à la mairie de Curepipe, qui a adressé ses remerciements aux militants, Satish Boolell, qui, dans une intervention-éclair, a évoqué la « victoire de l’opposition » et dénoncé « l’équipe illégitime qui est à la barre à Curepipe », et Steve Obeegadoo, qui a indiqué que 62% de l’électorat de la ville a voté pour le changement, tout comme 16ème Mille, Dubreuil et Midlands ont plébiscité l’opposition aux dernières villageoises.