« Xavier Duval finn al inpe tro lwin me Speaker ti bizin permett li retir so bann propo. » C’est ainsi qu’Alan Ganoo, leader du Mouvement Patriotique (MP), a analysé la polémique concernant les propos du leader de l’opposition à l’encontre de Maya Hanoomanjee à l’Assemblée nationale, mardi dernier. Il souligne que le ministre des Infrastructures publiques et du Transport en commun, Nando Bodha, a bafoué les règles du temps alloué pour une PNQ, ce qui a eu le don, et fort justement, selon lui, d’exaspérer de leader du PMSD. La situation des femmes cleaners et le déroulement de la campagne électorale au N°18 ont aussi été abordés lors de cette conférence de presse.
Le MP partage, selon Alan Ganoo, « l’exaspération du leader de l’opposition » face à ce qu’il qualifie de « pas correcte » le temps de parole de Nando Bodha lors de la PNQ portant sur le projet Metro Express. Il concède néanmoins que Xavier Duval aurait dû respecter son statut de parlementaire et « ki li pa ti bizin al osi lwin dan so bann propo. » Citant la Speaker de l’Assemblée nationale, Alan Ganoo exprime des réserves sur la « réaction trop spontanée » de Maya Hanoomanjee, estimant qu’en tant que pivot du bon fonctionnement de la démocratie parlementaire, elle aurait dû demander à XLD de « withdraw ses propos » au lieu du fameux « I order you out ! » Face à cette situation, le leader du MP estime qu’il est nécessaire d’amender les standings orders « pou kan ena enn PNQ fode pa dimounn depass lamwatie letan pou reponn so kestion. »
Autre thème abordé par Alan Ganoo : la situation des femmes cleaners. « Je souhaite rappeler que le MP a été le premier parti à montrer sa solidarité envers les grévistes. » Et d’ajouter : « Quel soulagement de voir que le Premier ministre soit revenu à de meilleurs sentiments », contrairement à son père, « ki mari en foupamal. » Commentant la partielle au N°18, il parle de « satisfaction totale, tant les jeunes sont attirés par ce que propose Tania Diolle en termes de renouveau » et argue que rien n’est joué pour l’instant, « personn pa kapav dir kisannla pou gagn sa eleksyon-la. » 
Interrogé sur les démissions de Karuna Banymandhub et Saloni Bungsraz qui reprochent à la direction de ne pas avoir pris position contre un membre du MP qui aurait, selon elles, tenu des propos controversés sur un groupe WhatsAppAlan Ganoo affirme que « les deux ont démissionné car elles ne voulaient pas supporter la candidature de Tania Diolle à ces élections. » Et de renchérir : « Zot ti anvi nou siport enn kandida enn lott parti. » Dans cette perspective, dit-il, « le membre à qui les reproches ont été faits sera banni de notre groupe WhatsApp, qui est, pour rappel, privé. »