L’organisation Women In Network (WIN) a organisé au Women Centre de Triolet, en début de semaine, un atelier de travail de deux jours à l’intention de femmes venant de douze villages du Nord. Un atelier de travail qui reposait sur trois aspects, indique la responsable de WIN, Loga Virahsawmy : activités, accès à la politique et engagements sociaux et transformation.
Les participantes ont été initiées aux concepts des médias, de la publicité, entre autres. « Alors que le gouvernement a accompli sa part de travail en promulguant la nouvelle loi, il nous incombe, à nous les femmes, de contribuer notre part. Il nous faut voir comment utiliser les lois judicieusement. Faute de quoi, nous courons le risque de nous retrouver à la case départ », a insisté Loga Virahsawmy.
Le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire Satish Faugoo a été invité à intervenir lors de l’ouverture de l’atelier de travail sur le thème Leadership skills. « Pourquoi n’y a-t-il pas une grande participation des femmes en politique ? À Maurice, nous avons 6,4 % de femmes engagées dans les conseils municipaux, 5 % dans les conseils de villages, et 18 % au niveau national », a déclaré le ministre. Tout en précisant que ces pourcentages sont relatifs, M. Faugoo a soutenu qu’à l’époque les femmes n’avaient pas le droit de vote et qu’aujourd’hui, il y a l’émancipation de la femme. Soulignant que les femmes constituent 52 % de la population mauricienne, Satish Faugoo dit noter qu’elles font mieux au niveau éducatif. « Si les femmes ne se lancent pas dans l’arène politique, elles seront moins représentées dans les plus hautes sphères du pays. En vue de participer à la vie politique, il est impérieux pour les femmes d’acquérir des connaissances. (…) Il y a une perception selon laquelle les femmes ne sont pas faites pour la politique et que seuls les hommes peuvent en faire. Cette perception est fausse », argue Satish Faugoo. Élaborant sur la nécessité de sensibiliser les femmes, étant donné qu’elles sont en majorité dans le pays, il a évoqué la décision du Premier ministre de faire voter une loi à l’Assemblée nationale afin qu’il y ait un tiers de femmes dans les party lists lors des élections dans les collectivités locales.
Le ministre de la Jeunesse et des Sports Devanand Ritoo s’est également adressé aux participantes.