Depuis quelques temps on est en droit de s’interroger de quel développement pour Rodrigues alors que le problème de distribution d’eau persiste. Il est un fait que malgré les efforts déployés par les différents gouvernements qui se sont succédés la gestion de l’eau reste un défis majeur pour le pays. D’après les derniers statistiques, en 2050 nous serons autour de 50 000 habitants, alors que les bâtiments poussent comme des champignons, notre mode de vie a complètement changé, nous sommes entrés en plein pied dans le développement technologique, notre rapport à l’environnement a beaucoup  évolué.

Il fut un temps où on utilisait des latrines, aller chercher de l’eau à la source était  un plaisir puisqu’on y  rencontrait des gens pour parler ou faire la lessive. On se contentait de quelques seaux d’eau, la rivière coulait.  Rodrigues, comme les autres îles, subit  l’impact  du changement climatique : en effet depuis l’an 2000 la pluviosité baisse d’année en année  et  le manque d’eau se fait durement sentir. Aujourd’hui les sources et les rivières se sont asséchées mais que faut-il faire? C’est dans ce contexte que le Centre Carrefour a eu une rencontre avec le Commissaire de ressources en eau tout récemment sur la situation de l’eau à Rodrigues. Une rencontre qui a permis de dégager des nouvelles pistes en vue de trouver des solutions durables à ce problème. Il s’agit avant tout de répondre aux attentes de la population car l’eau est un bien commun. Tout le monde a le droit d’avoir de l’eau pour ses besoins domestiques.

Conscient qu’il n’y a pas de solution magique pour résoudre ce problème  si la pluie ne tombe pas, les participants à cette rencontre au Centre Carrefour pensent qu’il faut au plus vite un plan d’action avec l’aide des experts pour voir comment augmenter la production, le stockage, le traitement et la distribution de l’eau. Dans ce contexte les propositions suivantes ont été faites:

La mise sur pied d’un Conseil avec des attributions précises  pour faire participer la population dans la gestion du problème de l’eau (surtout en ce qui concerne l’exploitation des nappes phréatique et  la mauvaise distribution d’eau dans certaines régions de Rodrigues)

l Créer une nouvelle structure avec des spécialistes pour une gestion moderne de l’eau car le Water Unit à l’état actuel ne répond plus aux besoins de l’ile Rodrigues Autonome.

l Encourager la construction des bassins ronds en apportant des innovations pour la filtration et le stockage de l’eau de pluie.

l Développer la créativité au niveau communautaire pour la gestion de l’eau. En encourageant,  par exemple, la construction des réservoirs communautaires qui peuvent  alimenter les villages en temps de sécheresse.

l Mettre en place un système de captage de l’eau de surface à travers des retenues collinaires mais aussi l’eau sur les routes à travers un système de drains organisés.

l Donner des « incentives » à chaque famille Rodriguaise pour la construction des bassins souterrains.

l Mettre en place un système pour le captage de l’eau de pluie des bâtiments publics, (églises, écoles, hôpital) entre autres.

l Mettre en place une police des eaux pour lutter contre toutes sortes de sabotage de réseaux de distribution.

l Mettre en place un desk au sein des 3 régions à savoir Port Mathurin, Malabar et la Ferme pour enregistrer les complaintes concernant la distribution de l’eau dans chaque village

l L’achat des camions citernes additionnels pour un service plus rapide dans les régions fortement touchées par la sécheresse.

l Un plan d’action pour la gestion des eaux usées à Rodrigues

l Un plan d’aménagement du territoire afin de faciliter le reboisement des villages dans le but d’attirer plus de pluie.

l Renforcer les unités de dessalement  de l’eau de mer pour augmenter la production de l’eau pour les besoins domestiques et pour l’irrigation.

Le  Centre Carrefour