Qu’on la boive ou l’utilise pour se laver les mains, l’eau du robinet est censée être une alliée en cette période de pandémie de Covid-19. Présenterait-elle toutefois un risque de contamination ? Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il n’y a aucune preuve de survie du virus dans l’eau potable. Nombreux sont ceux qui se posent cette question, après la diffusion de fake news sur les réseaux sociaux.

En cette période de crise sanitaire, l’on ose imaginer la psychose que cela aurait provoquée si la Central Water Authority (CWA) avait demandé à ses abonnés de faire bouillir l’eau du robinet avant de la consommer. Certes, le Covid-19 peut se transmettre par des fluides humains, à savoir des gouttelettes expulsées par toux ou éternuement, mais d’après les connaissances scientifiques et épidémiologiques déjà établies, aucun cas de contamination n’est aujourd’hui en lien avec l’eau potable. « Actuellement, il n’existe aucune preuve de la survie du coronavirus dans l’eau potable ou les eaux usées. Il n’y a donc pas de risque de contamination de l’eau potable », précisait l’OMS il y a quelques jours.