Réunir ses amis d’enfance, ainsi que leurs parents, ayant tous vécu aux « SMF Quarters » de Vacoas dans les années 1960 à 2000. C’est le défi qu’a voulu relever Priscille Noël. Le dimanche 16 septembre, environ 180 personnes étaient réunies dans le hall de l’école St Nicolas à la Sodnac Link Road, Phoenix, pour se replonger dans cette ambiance conviviale qu’elles ont toutes connue dans ce lieu de résidence mythique. Cette rencontre a été possible grâce au réseau social Facebook.
« Cette aventure commence assez banalement et les choses se sont passées très vite ! » s’enthousiasme Priscille Noël, aujourd’hui la trentaine et mère d’une petite fille. Fille de Pierre Noël, ancien Assistant Commissioner of Police (ACP), Priscille est née aux « SMF Quarters » de Vacoas et y a passé son enfance et son adolescence jusqu’en 1997.
« En juin dernier, je tombe par hasard sur un ami d’enfance, Jean-Claude Beeharry, qui lui aussi a vécu dans ces “quarters” et tous nos souvenirs d’enfance remontent », raconte Priscille. De fil en aiguille, le désir prend forme de réunir tout ce petit monde. « D’autant que nous y avons passé les plus beaux moments de notre enfance et que nous avons vécu des moments forts », poursuit notre interlocutrice.
Les gambades sur la pelouse du complexe résidentiel, leurs cris joyeux lors des courses-poursuites dans la vaste cour des « quarters », des séances de natation dans la piscine de la SMF où « le grand » Archimède Leclaire apprenait aux enfants du quartier à nager. Le fancy-fair de la SMF au Warrior’s Retreat, un événement attendu avec impatience et auquel tout le monde participait activement. Autant de souvenirs qui ne s’effacent pas avec la passage du temps.
« Nous, les enfants du “quarters”, nous connaissions tous les coins et recoins de notre quartier. Mais ce qui nous manque surtout aujourd’hui, ce sont ces réunions familiales entre les résidents. Nous faisions alors du “Bring and Share” avant l’heure ! » ajoute Priscille.
Le lendemain même de cette rencontre fortuite avec Jean-Claude Beeharry, Priscille consulte sa liste d’amis sur Facebook. « Ce réseau social étant devenu aujourd’hui incontournable pour qui est à la recherche de ses amis d’enfance, c’est tout naturellement que j’ai vérifié ma liste d’amis », raconte l’initiatrice du projet.
Grande est alors la surprise de Priscille de constater qu’elle a déjà une quarantaine d’amis ayant passé leur enfance dans le quartier des « quarters » de la SMF à Vacoas. « J’ai tout de suite créé une page sur Facebook et j’ai demandé à ceux déjà connus d’inviter ceux qui ont vécu aux “quarters” de se joindre à la page. Aujourd’hui, ils sont plus de 235 à s’être retrouvés », se félicite-t-elle.
« Éparpillés à travers le monde ou ayant changé de patronyme à travers le mariage, nous avons compris que nous partagions ce besoin de nous rappeler ces bons souvenirs de notre enfance. Ces rencontres familiales et conviviales. Et ce qui était, il y a quelques temps encore, difficile à réaliser est maintenant devenu réalité grâce à Facebook », ajoute-t-elle.
C’est ainsi qu’en 48 heures, de contact en contact, grâce à Facebook, un véritable réseau social a été créé. « Nous partagions ce désir commun de recréer cet univers d’antan, fait de souvenirs d’enfance et de poésie. Nous avons grandi ensemble, dans un cadre agréable, sécurisant et porteur ; nos parents, maintenant à la retraite ou décédés, étaient des êtres de référence, nos pères des officiers à l’ancienne et des gentlemen comme nous n’en trouvons plus. Notre passé a fait de nous ce que nous sommes. Nos liens étant toujours très forts, il était clair après cela qu’il fallait absolument se revoir en vrai », poursuit Priscille.
Dans le sillage de l’engouement général qui a suivi la création de ce forum sur Facebook, un comité a été mis sur pied. Il est composé d’Anoop Jugurnath, de Pamela Leste, de Priscille Noël, de Shirley Fareedun et d’Erik Randamy. « C’est ainsi qu’est née cette idée d’organiser cette soirée à l’école St Nicolas ! », raconte Priscille.
Le dimanche 16 septembre, petits et grands, parents et grands-parents, enfants et petits-enfants, tous se sont retrouvés dans le hall de l’école St Nicolas. « Un vrai moment de bonheur ! Certains s’étant même déplacés de l’étranger pour l’occasion ! », s’enthousiasme Priscille.
Selon Priscille Noël, tous se sont juré de garder contact à travers le forum social en ligne et le comité organisateur, fort du succès de cette grande soirée, travaille déjà sur la deuxième rencontre, qui se tiendra probablement en décembre. « Ces nombreuses familles d’ex-policiers et de soldats, qui se sont côtoyées dans le bonheur et la convivialité dans les années 1960 à 2000, gardent toutes en mémoire des souvenirs tendres de ce quartier où elles ont passé, avouent-elles, les meilleures années de leur vie. Des souvenirs inoubliables que Facebook a permis de faire remonter à la surface ! » conclut Priscille.