La santé est dans notre assiette. Leela Moothoosamy, diététicienne au ministère de la Santé, nous explique les règles d’un régime alimentaire équilibré qui protège des maladies cardio-vasculaires causées par des taux de graisse, de sucre et de sel trop élevés dans le sang. C’était cette semaine lors d’un atelier de travail au Domaine Les Pailles organisé par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Protection des Consommateurs dans le cadre de la journée mondiale des consommateurs. « Moins de sucre, de sel, de graisses et d’alcool, ce sont là les clés d’une alimentation variée et équilibrée », explique la diététicienne. Alors même que 45 % des décès à Maurice sont dus aux maladies du système circulatoire.
L’alimentation varie selon l’âge, que l’on soit enfant, adulte ou Senior (plus de 65 ans), explique Leela Moothoosamy. Il existe généralement dix règles à observer pour bien manger, indique la diététicienne : le contrôle du poids, l’apport en fibres, boire beaucoup d’eau, réduire les mauvaises graisses dites « saturées » qui élèvent le cholestérol sanguin, diminuer la consommation du sucre raffiné, du sel, de boissons alcoolisées et avoir une activité physique. Il est recommandé de consommer moins de 5 g de sel et moins de 10 g de sucre par jour. Pour bien manger il est indiqué de consommer trois légumes par jour, deux fruits ou plus, des grains secs, de la farine et du pain complets, des céréales sources de fibres. Les bénéfices pour la santé, dit-elle, sont la prévention de la constipation, le contrôle du poids et la protection contre les maladies du système circulatoire et certains cancers. Et, explique la diététicienne, les graisses « insaturées » sont indiquées pour la santé de la peau, le développement du cerveau et la vision chez l’enfant et protègent le coeur. Elles sont source d’énergie. 1 g de graisses équivaut à 9 calories.
La diététicienne conseille également de ne pas consommer des aliments riches en sel et sucres. « Les aliments et boissons sucrées provoquent des caries et une prise de poids », dit-elle. En outre ajouter du sel aux repas, manger des snacks et des sauces trop salés est cause d’hypertension. En outre il est recommandé de boire beaucoup d’eau car elle est indispensable aux fonctions du corps, élimine les déchets, régule la température du corps, favorise l’assimilation des fibres (présentes dans les fruits, légumes et céréales) et le transport des nutriments (substances alimentaires) dans l’organisme. « Ne remplacez pas l’eau par des boissons sucrées », conseille la diététicienne. Il vaut mieux adopter des modes de cuisson saine, explique Mme Moothoosamy, c’est-à-dire la marmite à pression, la vapeur, le sauté le « stir fry », le grill et le micro-ondes.
La santé, c’est aussi le National Plan of Physical Activity, la pratique régulière d’une activité physique d’intensité modérée de 150 minutes par semaine ou de 75 minutes si elle est plus intense, explique la diététicienne. Pour les enfants et les adolescents une activité de jeu physique d’une heure est conseillée. En conclusion la diététicienne fait ressortir que « les responsabilités sont partagées en matière de santé et d’alimentation entre le Gouvernement, l’industrie alimentaire, les ONG et les consommateurs qui ont le pouvoir de choisir ».