A l'enregistrement des partis.

Lalit a rendu public son programme électoral. Il s’articule autour de 12 points fondamentaux axés sur l’utilisation de la terre, l’exploitation de la mer, la protection de l’environnement, le logement, l’éducation et la santé, entre autres. Lalit analyse par la même occasion le contexte de ces présentes élections, où l’on connaît une crise politique à l’international, mais aussi une crise de l’environnement et de l’emploi. Le parti plaide pour une politique fondée sur la lutte des classes, estimant que le pouvoir réel à Maurice se trouve entre les mains du « grand capital ».

– Utilisation de la terre et de la mer : entreprendre une véritable réforme agraire. Remplacer les champs de cannes par des plantations agricoles et ainsi créer des emplois stables et assurer la sécurité alimentaire. Investir dans une flotte de bateaux de pêche pour exploiter la zone économique exclusive de 2.3 millions de km2, incluant Les Chagos.
– Education : revoir le système en introduisant la langue maternelle comme médium. Ce qui apporterait plus d’égalité et d’épanouissement.
– Logement : ouvrir un registre pour les familles sans logement, construire 100 000 maisons d’urgence, remplacer les maisons contenant de l’amiante.
– Santé : non à la privatisation de la santé. Mise sur pied de “sexual assault units” dans les hôpitaux, recrutement d’infirmiers et de “records clerks”, meilleure organisation des services, démocratisation du système de santé publique.
– Langue maternelle : créer un fonds pour des concours en littérature kreol, pour collecter les histoires en kreol et en bhojpuri faisant partie du patrimoine oral, continuer de faire des recherches sur le kreol dans les différentes îles de la République, la langue maternelle doit être utilisée au Parlement et les lois et règlements officiels doivent être traduits en kreol.
– Chagos : fermer la base de Diego Garcia.
– International : geler le contrat du CEB avec l’ECI Telecom Ltd d’Israël, geler les relations diplomatiques avec Israël jusqu’à ce qu’il quitte le territoire occupé en Palestine.
– Drogue : mettre l’accent sur la prévention, s’assurer que les gens aient une maison, un travail et une vie sociale afin d’apporter de l’espoir.
– Judiciaire : avoir droit à un avocat au moment de l’arrestation, abolir les charges provisoires, mettre fin aux sentences basées sur les confessions, abolir le certificat de moralité pour les délits mineurs et non-violents. Les procès doivent se faire en public et en kreol.
– Art et culture : une véritable politique pour promouvoir l’art et la culture. Création d’un orchestre philharmonique, d’une troupe nationale de théâtre et d’une galerie d’art nationale, mettre les salles de classe et Village Halls à la disposition des groupes pour les répétitions et représentations.
– Loisirs : mettre fin aux projets de privatisation des espaces publics, créer des infrastructures pour différents types de loisirs dans chaque quartier, encourager les loisirs collectifs.
– Sports : aménager des endroits en plein air pour la pratique du sport, réintroduire les tournois de foot au niveau des écoles primaires et secondaires, construire un gymnase à la disposition du public dans chaque district, développer des infrastructures pour les handisportifs.
– Environnement : introduire des pistes cyclables et des allées piétonnières, réduire les déchets en remplaçant les produits jetables par les produits durables et amener les usines à minimiser les déchets toxiques.
– Emploi : créer des emplois stables, notamment dans le secteur agroalimentaire, réduire les heures de travail pour augmenter le temps de loisirs, indexer le salaire au coût de la vie, publier les noms de tous les postulants aux emplois dans le gouvernement, entre autres.
Plus de détails sur ce programme sont disponibles sur le site du parti (www.lalitmauritius.org).