La première candidature de Rezistans ek Alternative (ReA) a été rejetée au No 1. Le candidats a refusé de déclarer son appartenance ethnique, nécessaire pour prendre part aux élections générales.

C’est Michel Chiffone qui a vu sa candidature être rejetée.

Pour rappel, ReA avait signifié son intention de ne pas remplir cette « section de la honte », avait qualifié Ashok Subron face à la presse. Parlant, en outre, d’une « atteinte au mauriciannisme ».