« C’est un coup dur pour le MMM », a confié Paul Bérenger, leader des mauves, lors d’une conférence de presse post-électorale tenue ce samedi 9 novembre à l’hôtel Labourdonnais.

« Le MMM finn demann lapopilasion aksepte san amertim bann rezilta-la », devait-il ajouter, bien qu’il soit d’avis que « le système électoral a encore une fois joué contre nous ».

Cette rencontre a aussi été l’occasion de réunir tous les candidats mauves et les membres du comité central afin de les remercier et les féliciter. « Nous encourageons les nouveaux élus comme les vétérans. Nous sommes désormais prêts à mettre notre leadership en question », a-t-il ajouté.

Pour Bérenger a observé qu’il y a eu un vrai « kafouyaz » au niveau de la Commission électorale. À l’instar du nombre de personnes n’ayant pas trouvé leurs noms sur la liste de votants. Fait qui, selon lui, est « inacceptable« .