Le Reform Party s’est rendu le mardi 15 octobre, en cour suprême pour jurer un affidavit s’engageant ainsi à respecter et réaliser les 15 réformes qu’il envisage d’implémenter une fois au pouvoir. « Beaucoup de personnes viennent faire de fausses promesses, ensuite ils embêtent l’électorat. Nous avons nos convictions et nous avons les capacités pour aller faire ce que nous disons », a déclaré le leader du Reform Party, Roshi Bhadain.

On retrouve par les propositions du Reform Party ; un « top up allowance » de Rs 15 000 pour chaque salarié de l’état, la pension de vieillesse de Rs 10, 000 à partir de janvier 2020, zéro dépôt pour les personnes en bas de l’échelle avec moins de Rs 20 000 comme revenu ou de Rs 30 000 par mois, des job centres situé dans les villages et villes du pays, l’abolition des pensions et une réduction des salaires pour les ministres et députés,  entre autres.