Si les derniers chiffres officiels laissent entrevoir un chômage plus prononcé (10,7%) chez les femmes par rapport aux hommes (4,8%), ces mêmes statistiques indiquent, toutefois, qu’en dix ans, l’emploi féminin s’est accru davantage que l’emploi chez les hommes.

Selon ces dernières statistiques officielles, le nombre de chômeurs en 2017 s’établissait à 41 800 ; soit un taux de chômage de 7,1%. Ce taux se compare favorablement par rapport à celui de l’année précédente qui était de 7,3%. Et encore mieux avec celui d’il y a dix ans (8,5% en 2007).

Les chiffres pour 2017 indiquent aussi que le taux de chômage est plus prononcé chez les femmes (10,7%) par rapport aux hommes (4,8%). Ces statistiques laissent néanmoins entrevoir que sur la période décennale s’étendant de 2007 à 2017, l’emploi féminin s’est accru davantage que l’emploi chez les hommes.

Il est aussi établi que les chômeuses sont générale- ment mieux qualifiées que les chômeurs. A titre indicatif, sur les 9 700 diplômés de l’enseignement supérieur qui étaient demandeurs d’emploi en 2017, 5 900 étaient des femmes et 3 800 seulement des hommes.

De même, sur les 27 000 demandeurs d’emploi qui disposaient d’un niveau d’enseignement secondaire, 15 600 étaient des femmes et 11 400 des hommes. Autre fait à signaler : entre 2016 et 2017, le taux de jeunes au chômage s’est accru de 23,9% à 24,9%. En 2007, le taux était de 24,7%.

Plus globalement, sur une population de 984 000 per- sonnes âgées de 16 ans (NdlR : âge minimal légal pour travailler à Maurice) à monter, la population active en 2017 était chiffrée à 586 900. Il est aussi à noter que les hommes représentaient 61% de la population active.

La grande majorité des personnes actives (79%) en 2017 étaient, par ailleurs, des salariés. Il est aussi estimé que pour chaque dix emplois identifiés en 2017, le secteur tertiaire – commerce, hôtellerie et restauration, transport et autres industries des services – en pourvoyait sept.

Compilés dans les Economic and Social Indicators, ces statistiques traitant de l’emploi, du chômage et de la population active, s’inspirent des résultats du Continuous Multi-Purpose Household Survey (CMPHS) conduit à travers l’île durant toute l’année 2017 par les officiers de Statistics Mauritius.

Il est précisé que ces dernières statistiques ont été réadaptées pour inclure des indicateurs additionnels selon les recommandations de l’International Conference of Labour Statistics (ICLS) de l’Organisation internationale du Travail (OIT).