À un point de presse hier matin à Port-Louis, l’association Volonter Pou Moris (VPM) a dévoilé le calendrier des activités marquant la célébration de la Journée internationale du volontariat. En collaboration avec la Non State Actor Unit, les volontaires seront en fête au Caudan Waterfront les 2 et 3 décembre. Une initiative qui vise à rappeler la contribution du travail volontaire dans la société mauricienne.
« Les journées du 2 et du 3 décembre ont pour objectif de mettre en relief le travail entrepris à Maurice par les volontaires ainsi que leur engagement à l’échelle nationale », a soutenu Stéphan Gua à un point de presse au siège de la United Nations Development Programme (UNDP) à Port-Louis. À ses côtés, Paul Mercier de la Non State Actor Unit (NSAU) du ministère de la Sécurité sociale pour rendre publique une série d’activités qui auront lieu au Caudan Waterfront à Port-Louis
Selon les organisateurs, ces activités sous le thème « Moris leve lebra » mettront en évidence tous les événements de l’association VPM durant l’année 2011. Elles auront lieu le vendredi 2 décembre de 10 h à 17 h et le samedi 3 décembre de 10 h à 16 h. À 18 heures, un concert clôturera ces deux jours d’activités. À cette occasion, Alain Auriant, Richard Beaugendre, Etae, Gina Jean-Charles, Tritonik et Dagger Kila seront sur scène.
Bien que le mot clé demeure la célébration des volontaires, cet événement vise à renforcer la visibilité sur l’action volontaire pour en inspirer d’autres. « Les activités proposées seront organisées par des volontaires de différentes organisations », assure-t-on. Intervenant, Paul Mercier a fait comprendre que le volontariat a contribué à la progression de la société mauricienne. Outre les grandes questions sociales qui préoccupent les principaux concernés, il a félicité le travail de ces agents de terrain qui restent à la disposition du Mauricien 24/24.
Marie-Noëlle Elissac Foy de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) a rappelé le soutien de la télévision nationale, principalement des radios, pour mettre en lumière le travail volontaire. Partenaire de la journée de célébration du volontariat, elle a annoncé que la MBC serait présente durant ces deux jours pour assurer la transmission des émissions consacrées.
Les volontaires présents ont évoqué le climat social qui prévaut à Maurice. Danny Philippe, responsable de l’ONG LEAD, a soutenu que l’aspect financier demeure un atout important pour la concrétisation des projets. Dans la foulée, il a rappelé l’importance du travail communautaire. « Il est important de confier à ces personnes en détresse des tâches à accomplir. Elles se sentiront ainsi importantes et reprendront confiance en elles », affirme le responsable de LEAD. Il a également souligné les réseaux communautaires qui existent dans diverses régions de l’île.
Danny Philippe a prôné par ailleurs la contribution des artistes en vue d’améliorer le sort des personnes en détresse. Rajen Gangoosingh, volontaire à la Society for Aid to Children Inoperable in Mauritius (Sacim) et Josian Labonté (Caritas) sont d’avis que le volontariat est loin de s’estomper à Maurice. « Le volontariat est bien vivant et je suis convaincu qu’il durera encore », a lancé Rajen Gangoosingh avant de rappeler la collaboration des jeunes.
Josian Labonté a quant à lui souligné l’importance de la formation des volontaires afin d’assurer un service de qualité auprès des bénéficiaires.
Les intervenants ont cependant fait remarquer que les structures d’encadrement à Maurice, dont les centres de jeunesse, doivent privilégier le travail de proximité avec les principaux acteurs.
Pour les volontaires présents, la flamme doit être entretenue et les activités du 2/3 décembre sont destinées à promouvoir le volontariat.