Cehl Meeah s’est montré très présent en cette fin de semaine dans le sillage des développements politiques intervenus depuis mardi dernier après les déclarations de Pravind Jugnauth suite à l’inculpation de Maya Hanoomanjee dans l’affaire MedPoint
Lors d’une conférence de presse de son parti vendredi, le leader du Front solidarité mauricien (FSM) a commente l’actualité politique. Il a été très critique envers les trois leaders des principaux partis du pays mais a surtout exigé aux six démissionnaires du gouvernement de démissionner de l’Assemblée nationale. Il a aussi traité le MSM de « bouffon sur la scène politique », et a reproché à Paul Bérenger son silence. Il a aussi critiqué Navin Ramgoolam pour son absence prolongé du pays dans cette période de crise.
Cehl Meeah s’est positionné comme un joker de la politique locale ces jours-ci. Il conseille le leader du MMM de ne pas commettre l’erreur de négliger le FSM. Enfin, il affirme vouloir récupérer le portefeuille ministériel de l’Intégration Sociale de Xavier Duval pour s’occuper des pauvres, terrain où, dit-il, il excellerait.