Moment d’interaction pendant la formation au siège du COM à Ébène

La formatrice française Chantal Julien était à Maurice depuis vendredi dernier afin de former les arbitres qui aspirent à officier aux prochains JIOI, qui se tiendront dans l’île du 19 au 28 juillet prochain.

Ils étaient 21 arbitres, venus de Maurice, Madagascar, Mayotte, La Réunion, les Seychelles et les Comores, tous aspirant à officier pendant les prochains Jeux, sur les bancs de la classe animée par la formatrice de la FIBA. C’est à la demande de la Fédération mauricienne de basket-ball que cet atelier s’est tenu au cours du week-end dernier. « Cela faisait un moment que nous voulions travailler sur un projet à l’île Maurice. C’est fait et j’espère que cela va permettre à tout le monde de progresser », a déclaré la Française lors de la cérémonie d’ouverture, vendredi matin, au siège du Comité olympique mauricien (COM).

Au menu de ces trois jours, revisions des règlements de la FIBA, test-matches et simulations. « C’est un très bon groupe qui a voulu travailler et progresser. J’espère qu’ils seront tous prêts pour les Jeux. »

Les arbitres, zonaux et internationaux, ont été soumis à une batterie de tests pour valider leurs acquis. « Il y a eu des tests physiques », précise-t-elle, avant de rappeler que les arbitres se qualifieront pour officier aux Jeux à l’issue des ultimes tests, qui auront lieu en amont.

Pendant les test-matches, qui visaient à mettre les arbitres en situation, ont vu les arbitres se noter les uns les autres. « Ils observaient ce que les uns faisaient et évaluaient la performance », ajoute encore la formatrice.

Dans l’ensemble, la formation a été satisfaisante, avec une organisation bien réglée. « Je suis satisfaite, de par l’organisation des dirigeants mauriciens. »

Lors de la cérémonie d’ouverture, Sada Vadamalay, commissaire des Jeux, a salué l’initiative de la FMBB, qui a tenu à tenir ce stage de remise à niveau. « C’est une bonne chose que les arbitres prennent connaissance des dernières techniques. »

Hedley Han, président de la FMBB, a lui aussi fait ressortir que cette remise à niveau est la bienvenue. « Je tiens à remercier les instances pour avoir accepté de tenir cette formation, qui vise à l’harmonisation de tout l’aspect technique. »