Ce sont les rares à trouver grâce aux yeux de Lalians Lepep alors que des laboureurs et travailleurs manuels recrutés sous l’ancien gouvernement ont été brutalement jetés à la rue. Osman Mahomed, un ancien proche de Rashid Beebeejaun qui s’est occupé de Maurice île Durable au PMO dirigé par Navin Ramgoolam, a décidément la cote auprès du ministre des Services publics. Il l’avait félicité pour sa demande pour que les petits consommateurs d’électricité voient leur facture baisser alors que le leader de l’opposition l’avait réclamé pour tous les consommateurs et voilà que le ministre se réjouit que la Speaker ait nommé le député travailliste sur le board de la Marena, l’agence qui est appelé à se pencher sur les énergies renouvelables. Il est aussi le seul député de l’opposition à avoir assisté à la causerie du Premier ministre tenue le 22 août 2015 à Ébène sur la relance économique.
Comme ces accointances plutôt étranges en ces temps d’hostilité politique partisane à outrance suscitent quelques interrogations, ceux qui vont aux renseignements sont redirigés au complexe NHDC de Mon Choisy qui serait la source et la clé de l’énigme.
Autre protégé de Rashid Beebeejaun qui a été récupéré par l’actuel gouvernement et nommé à la direction de la Central Water Authority: Yousouf Ismaël. Après avoir été conseiller d’Arvin Boolell à l’Agro-Industrie, l’ex-cadre du groupe américain Monsanto, qui était considéré comme un “BAI boy” pour avoir été le Chief Economist de ce groupe, a été nommé sur le board de la CWA en 2012 sur les recommandations du ministre des Services publics d’alors et il a aussi été designé pour siéger sur le conseil d’administration de la Banque de Maurice en mars 2015. Comme Asraf Esmaël, ancien directeur de la Bramer Bank, et Damien Elisa, gestionnaire des comptes des pontes du Sun Trust à la même banque, il semble qu’il y ait une catégorie de personnes qui sait passer entre les mailles du filet, quel que soit le gouvernement.