Kennedy St Pierre incarne la relève de la boxe mauricienne. A tout juste 19 ans, il a révélé au grand jour son talent cette année après avoir laissé entrevoir de belles qualités en 2010. Le pugiliste originaire de Tranquebar a tout le potentiel voulu pour aller très loin mais il devra s’appliquer et s’entraîner très dur pour cela.
C’est au mois de juin dernier que Kennedy St Pierre a montré qu’il avait l’étoffe d’un grand. En effet, il en était à sa première participation aux Championnats d’Afrique et il a évolué sans complexe dans la catégorie des moins de 69 kg. Ce fut à l’arrivée un coup d’essai coup de maître au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé au Cameroun car St Pierre monta sur la plus haute marche du podium. Pour ce faire, il domina en finale l’Algérien Abbadi Lies, aux points, 22 à 17. L’entraîneur national, Judex Bazile, était lui-même agréablement surpris de la performance de son protégé d’autant qu’il n’avait pas pu s’entraîner convenablement avant la finale à cause d’un problème au genou. « Aux Championnats d’Afrique, j’étais blessé avant la finale mais j’avais tellement envie de boxer que j’ai persévéré. Grâce à Dieu, j’ai pu atteindre mon objectif », se souvient St Pierre.
Tout indiquait que le boxeur de Tranquebar allait poursuivre sur cette lancée et se retrouver une nouvelle fois avec la médaille d’or au cou lors des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) aux Seychelles. Mais tel ne fut pas le cas, la faute selon lui à un arbitrage défavorable. « La défaite en finale aux JIOI a été définitivement une grosse déception. D’ailleurs, plusieurs amis de l’équipe ont été victimes de l’arbitrage », regrette Kennedy. Pour lui, il fallait absolument effacer ce mauvais souvenir et pour cela, les Jeux d’Afrique disputés en septembre à Maputo au Mozambique, tombaient à pic. « J’ai perdu aux JIOI mais je me suis dit qu’il fallait absolument que je me rattrape aux Jeux d’Afrique », lâche le boxeur.
Chose promise, chose due, serait-on tenté de dire ! Et St Pierre parvint à décrocher l’or en évoluant, qui plus est, dans une catégorie supérieure, celle des – 75 kg ! Il n’a, toutefois, pas eu à disputer la finale vu que son adversaire, l’Algérien Kaddous Saad, avait déclaré forfait à cause d’une blessure à l’oeil. Mais le Mauricien méritait amplement sa médaille surtout au vu de son beau combat en demi-finale face au Camerounais Nguea Nguilla. St Pierre avait eu du mal lors du premier round mais a ensuite développé sa boxe pour s’imposer sur le score flatteur de 28 points à 13. « Aux Jeux d’Afrique, je n’avais pas pu évoluer dans ma catégorie habituelle, celle des – 69 kg, mais mes entraîneurs m’ont bien encadrés et encouragés. Ma demi-finale a été très dure et j’ai même eu le nez fracturé. Je n’ai pas laissé tombé et je me suis qualifié pour la finale. Il est vrai que je n’ai pas fait de finale vu que mon adversaire a déclaré forfait mais cela n’enlève rien à la valeur de ma médaille d’or », confie St Pierre.
Par la suite, au moins d’octobre, celui-ci s’est aligné aux Mondiaux seniors (-75 kg) en Azerbaïdjan avec l’objectif de décrocher une qualification olympique mais n’y est pas parvenu à cause de la fatigue accumulée. Il a été sorti dès le premier tour par le Lituanien Milevskij.
Mais le pugiliste garde espoir d’être présent à Londres l’an prochain. Pour cela, il faudra bien se préparer en vue de la dernière compétition qualificative prévue au Maroc en avril prochain. « Si le support nécessaire est obtenu, la qualification pour les JO est possible. Et une fois aux Jeux, je ferai tout pour ramener une médaille comme Bruno (Julie) l’a fait et pourquoi pas faire mieux ! En tout cas, je suis très motivé et je continuerai à m’entraîner dur », déclare Kennedy.
Le boxeur tient à remercier ses entraîneurs, sa famille et ses amis pour leur soutien « qui est très important pour un sportif ». « Il faut aussi que les autorités continuent de croire en nous et à nous donner l’encadrement adéquat », dira Kennedy St Pierre en guise de conclusion.