Facson Perrine
21 ans
 
Le tireur rodriguais a connu une année 2013 riche en événements. C’est le moins que l’on puisse dire puisque cette année, Facson Perrine (-63.5 kg), a prouvé qu’il pouvait réaliser de belles choses à condition de faire preuve de sérieux. Il a d’ailleurs entamé 2013 sur une bonne note en décrochant la ceinture intercontinentale chez les moins de 67 kg, en juin au Gabon. Aux Championnats du monde seniors, en octobre dernier, au Brésil, il a réalisé une belle performance en décrochant la médaille d’argent. A la Coupe du monde en mai dernier en Hongrie, le Rodriguais avait réalisé une belle performance en accédant à la finale des moins de 63.5 kg. Impressionnant lors de ses combats, il devait finalement s’incliner face au Russe Afonin Ilya, alors qu’il menait aux points (2-1) à une poignée de secondes de la fin de ce combat. Selon l’entraîneur national Judex Jeannot, c’est le fait de ne pas avoir appliqué les consignes qui lui a privé de la médaille d’or. Le point positif est que Facson Perrine, critiqué pour ses mauvaises performances de 2012, s’est très bien ressaisi. A un moment donné, il était même question qu’il ne fasse plus partie de la sélection nationale. Heureusement qu’il a su réagir dans le bon sens.
 
Burtlan Simisse
21 ans
 
C’est le tireur que Judex Jeannot a repéré depuis un certain temps. Il ne manque d’ailleurs pas une occasion pour vanter les mérites de ce boxeur. Pour lui, Burtlan Simisse représente l’avenir, voire la relève du kick-boxing mauricien. Et il n’a pas eu tort de penser ainsi dans la mesure où le jeune homme ne l’a nullement déçu jusqu’ici. Burtlan Simisse a même connu une ascension fulgurante à un tel point qu’il a décroché la médaille d’argent chez les moins de 51 kg lors des Championnats du monde seniors d’octobre dernier au Brésil. Une performance significative, à entendre l’entraîneur national parler du haut niveau de cette compétition. Pourtant, Burtlan Simisse a failli ne pas participer à ces Mondiaux en raison d’un blessure au poignet droit à moins de deux mois de ces compétitions. Fort heureusement, il s’est rétabli à temps et a pu prendre l’avion pour le Brésil. Avant d’arriver à ces Mondiaux, Burtlan Simisse avait frappé un grand coup en remportant la médaille d’or à la Coupe du monde en Hongrie. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au vu des performances réalisées cette année, Burtlan Simisse a encore de très belles années devant lui s’il continue à travailler avec le même sérieux et la même détermination.
Jonathan Permal
20 ans
 
Il est celui qui symbolise le renouveau de l’athlétisme mauricien après le départ à la retraite des Stephan Buckland et Éric Milazar. Jonathan Permal a réussi sa saison 2013 en brillant chez les seniors en dépit du fait qu’il était encore juniors. En effet, le sprinteur a décroché une médaille de bronze au 200m, lors des Jeux de la Francophonie, tenus en septembre dernier à Nice en France. Avant de mettre le cap sur la France, Jonathan Permal avait été le grand bonhomme de la sélection nationale juniors aux Championnats d’Afrique organisés par l’Association mauricienne d’Athlétisme, à Bambous.  Le sprinteur avait décroché une médaille de bronze au 100m et pris deux médailles d’argent, notamment au 200m et au relais 4x100m. Il est donc celui qui a accompli sa mission avec autant de performances réalisées en l’espace de quatre semaines seulement. On peut également avancer que sa préparation au High Performance Training Centre de l’IAAF (International Association of Athletics Federations), à Kingston en Jamaïque, lui a permis de progresser davantage. Il a d’ailleurs rejoint ce centre en attendant de participer, la saison prochaine à d’autres compétitions d’envergure.