– La circulation en direction de Maupin de l’autoroute M1 déviée vers la rue Falcon pour regagner la rue Moka, et ce jusqu’à la mi-février 2019

– La “holding area” des bus individuels de la gare Victoria aux Salines pas encore finalisée

L’échéance de septembre 2019 se précisant pour la première partie du projet Metro Express, les travaux sur ce chantier dérangeant entre Rose-Hill et Port-Louis sont en mode accélération. En effet, les constructeurs indiens de Larsen & Toubro (L&T) prendront deux mois et demi à partir d’aujourd’hui pour installer cinq pilotis au Caudan, soit juste à côté du bâtiment Peninsula, pour l’étape finale du projet, là où le tracé qu’utiliseront les Urbos 100 prendra fin, à Port-Louis. Ces travaux seront effectués jusqu’à la mi-février avant que ne démarrent les travaux de l’Urban Terminal de la gare Victoria.

La bretelle se trouvant juste à ce point névralgique de la capitale est fermée aux automobilistes et un plan de déviation a été mis en place durant la durée des travaux. La structure finale pour le métro sera d’une hauteur de 25 mètres. Ainsi, le trafic en direction de Maupin, dans la région du Caudan, aux Salines et à la sortie du rond-point pour rejoindre la rue Moka et l’autoroute M1, sera interdit. Ce plan de déviation devrait être de mise jusqu’en février 2019. Les usagers de la route devront emprunter rue Falcon pour rejoindre rue Maupin alors que les poids lourds dépassant 12 mètres se dirigeant vers Les Salines et la région du Caudan devront emprunter l’échangeur de Pailles pour se retrouver sur l’autoroute en direction du Nord. Selon les autorités, il y a environ une cinquantaine de poids lourds qui y passent sur une base quotidienne (voir détails plus loin).

Par ailleurs, la compagnie Transinvest Construction Ltd effectue ces jours-ci des travaux routiers dans la région des Salines alors que la Road Development Authority y travaille sur le projet de construction d’une route pour la Mauritius Ports Authority, qui devrait permettre l’accès à plus de 100 arpents utilisés pour le développement portuaire et du port franc. Ce projet s’inscrit dans le cadre du Master Plan des développements portuaires à venir. Cette zone aux Salines devrait aussi être utilisée comme “holding area” des bus individuels alors que la gare Victoria devrait faire place au projet Urban Terminal. « Les bus individuels ont besoin d’un parking parce qu’il y a un système de rotation.

Sauf qu’il y a des arbres aux Salines et vous savez comment c’est sensible d’évoquer le sort des arbres », a laissé entendre le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, lors d’une visite sur le chantier, en fin de semaine. De ce fait, une des options pour abriter la soixantaine d’autobus individuels de la gare Victoria serait d’abattre une partie des arbres. Quant aux autres options, l’utilisation de la roue de la MPA est évoquée pour garer les bus en question alors que la troisième possibilité est de niveler un terrain de trois arpents pour que ces autobus puissent s’y garer.

Des discussions entre la National Transport Authority, Transinvest et les opérateurs du transport sont d’ailleurs prévues dans les jours à venir pour une décision finale sur cette question de “holding area”. Dans la foulée, Bertrand Hanauer, Chief Executive Officer de Transinvest, dira que le déplacement des autobus sera coordonné de façon numérique et qu’il y aura une centralisation des données. Le jardin des Salines devrait aussi connaître des changements dans son ensemble avec un projet préparé par la mairie de Port-Louis a annoncé le lord-maire, Daniel Laurent.