Classés juste après les premiers, il ne leur a certainement pas manqué grand chose. Si certains d’entre eux essaieront de décrocher une bourse pour poursuivre leurs études à l’étranger, d’autres ont décidé de tenter une nouvelle fois leur chance cette année. Entre surprise, satisfaction, déception et regret, sept de ces classés ont accepté de se confier à Week-End.
À la proclamation officielle des résultats, les réactions de ces « classés » sont variées. Les uns ne cachent pas leur joie d’avoir pu atteindre l’excellence dans leurs filières respectives, tandis que pour d’autres, c’est la déception d’être passé si près du but. C’est le cas de Ryan Tanoo. Cet élève du Collège Saint-Esprit, troisième de la filière technique, pense tenter sa chance de nouveau cette année. « Être classé, c’est déjà beaucoup, mais cela ne m’empêche pas d’être déçu. Mon entourage et mes professeurs m’encouragent à reprendre part aux examens cette année, afin d’avoir la chance d’être lauréat », confie-t-il. Ayant décroché sept unités au School Certificate (SC), Ryan rêve de devenir architecte. Il croit en ses chances de faire partie des meilleurs l’an prochain. « Je viens d’une famille modeste. Mon père travaille dans l’artisanat et ma mère est entrepreneur. C’est également pour cela que je veux mettre toutes les chances de mon côté, afin de décrocher une bourse », explique-t-il.
En revanche, Dooshweena Awatar a appris la bonne nouvelle avec beaucoup d’étonnement. La jeune élève du MGI s’est distinguée dans la filière Arts. « Je suis très satisfaite. Je ne m’y attendais pas du tout. Cela a été une grosse surprise et je suis très fière de ma performance. » Avec deux « A+ » et deux « A », Dooshweena pense que la place de lauréate lui a échappé de peu : « C’est certain qu’il y a quand même cette petite déception d’être passé tout près. J’ai travaillé très dur. La lauréate fréquente le même établissement scolaire. Je pense que cela s’est joué de peu, mais ça fait partie du jeu : il doit y avoir un gagnant et un perdant », dit-elle. Ancienne élève du MGSS Solferino, la jeune fille rêve d’entreprendre des études en Communication en Malaisie. « J’ai postulé pour une bourse. Je croise les doigts pour que ce soit en ma faveur », espère-t-elle.
Dans la même filière, du côté des garçons, un autre élève du MGI, Davissen Munisammi, se retrouve juste derrière le lauréat. Il en est à sa deuxième tentative, ayant également fait partie des classés l’année dernière. « Je suis satisfait de mes résultats, mais j’ai quand même un petit pincement au coeur car que j’ai pris une nouvelle fois part aux examens dans le but d’être lauréat. Mais je n’ai pas réussi », dit-il. Comme sa camarade, le jeune homme compte postuler pour une bourse et rêve de faire du droit, en Inde.