Après une interdiction de plusieurs années, la pratique du jet ski est de nouveau autorisée dans nos eaux. Ce sont deux compagnies, en l’occurrence Blue Shell Ltd et North West Ltd, dont les propriétaires sont des proches du pouvoir, qui ont obtenu, fin 2013, les permis d’opération dans la région de Trou-aux-Biches. La reprise de cette activité qui avait été interdite en raison des drames survenus en mer, dont la mort d’un touriste à Trou d’Eau Douce — suscite l’indignation et la colère de nombreux plagistes, mais également des opérateurs de bateaux de plaisance qui, d’une part, craignent pour la sécurité en mer et, d’autre part, notent une politique de deux poids deux mesures, tenant compte que, pour l’heure, selon les autorités, l’activité sera pratiquée sur une base pilote de cinq ans et par des proches du pouvoir.Or, ce sont deux agents PTr qui ont obtenu les permis, alors que nul n’était au courant de l’éventuelle reprise de cette activité dans nos eaux. Selon nos informations, la Tourism Authority – organisme régulateur de ces activités nautiques – étudie actuellement les demandes de deux autres sociétés souhaitant pratiquer le scooter jet à Trou d’Eau Douce, qui est lui déjà pratiqué dans la région du Morne.  Entre-temps, ce sont les baigneurs et plongeurs qui craignent pour leur sécurité, les adeptes, pour promouvoir leur activité, se pavanant dans le lagon à longueur de journée sur leur jet ski.
La politique des p’tits copains semble se perpétuer. Après le pandit Sungkur qui a obtenu un terrain de 248 m2 à bail et les permis nécessaires pour construire un restaurant sur la plage de Trou aux Biches et par la suite l’agent PTr Jayraj Woochit qui a obtenu quatre perches de terrain de l’État où se trouve actuellement le poste de la National Coast Guard à Trou aux Biches toujours, les autorités ont octroyé deux permis à deux opérateurs de bateaux de plaisance pratiquer du jet ski dans nos eaux, en dehors du lagon. Il s’agit des sociétés Blue Shell Ltd et North West Ltd, dont les propriétaires sont Hemant Kumar Dookun, plus connu sous le nom de Mike, un habitant de Pointe aux Piments, et Jayraj Woochit respectivement, deux agents réputés du PTr au N°5. Ils ont obtenu fin décembre 2013 une “pleasure craft licence to operate jet ski outside lagoon specifically.”
D’où les interrogations et frustrations des opérateurs de bateaux de plaisance qui s’étonnent de la reprise de cette activité, sans que quiconque ne soit mis au courant. “Par quel chemin ces agents sont-ils passés pour obtenir leur permis ?”se demandent plusieurs plaisanciers, rappelant que la pratique du jet ski avait été interdite en 2008, plus récemment (après plusieurs interdiction depuis 1992) en raison des accidents survenus en mer. La mort d’un touriste allemand à Trou d’Eau Douce avait contraint les autorités à interdire  cette activité afin d’assurer la sécurité des baigneurs. De même, outre les menaces d’insécurité en mer, le jet ski est pointé du doigt car les scooters de mer occasionnent non seulement la pollution sonore à outrance, mais aussi des dégâts sur l’environnement marin.Cependant, les autorités ont décidé de revenir sur leur décision, permettant, sur une base pilote, à deux entreprises d’exploiter ce commerce.