Les gouvernements changent mais les années se suivent et se ressemblent, comme en témoigne la liste des décorés du 12 mars, censée honorer ceux qui ont porté haut les valeurs républicaines mais qui est toujours aussi éloquente quant à son caractère partisan. Cette année, c’est encore mieux puisque c’est la consécration pour les « Viré Mam » Mahen Gowressoo, Kee Chong Li Kwong Wing et autre Fazila Ghoorahoo.
La plus haute distinction va à quatre ministres et Madame la Speaker. En sus d’avoir été récompensées par un poste de Speaker après sa défaite aux dernières élections, Maya Hanoomanjee se voit décerner le titre de Grand Commander of the Star and Key of the Indian Ocean (GCSK). Le titre de GCSK pour Ivan Collendavelloo, leader du Mouvement Liberater et numéro quatre du gouvernement, celui qui a eu l’audace non seulement de s’opposer publiquement à l’alliance PTr-MMM, mais qui a aussi défié, avec succès, son ancien leader dans son fief à Stanley-Rose Hill. C’est cela qui a dû lui valoir cette distinction plus que son bilan, puisqu’il n’a encore rien fait si ce n’est d’avoir définitivement et finalement mis au frigo le projet CT Power.
Les deux autres GCSK sont Vishnu Lutchmeenaraidoo, redevenu ministre après 25 ans. Il avait commencé avec le MMM à la fin des années 1970, en est devenu le député en 1982, a rejoint le MSM après avoir obtenu le portefeuille des Finances, est parti lorsque le MSM a contracté une alliance avec le MMM en 1990, a créé le Mouvement des Démocrates Libéraux, s’est présenté à Quatre-Bornes en 1991 sous la bannière de l’alliance PTr-PMSD, a observé une retraite avant de revenir au MMM en 2007. Il avait été le candidat malheureux de ce parti aux élections en 2010. Opposé à une alliance avec le PTr, il a démissionné et annoncé sa retraite politique non sans avoir rencontré Paul Bérenger et même Navin Ramgoolam. Sensible à l’offre de SAJ de se voir attribuer les Finances, il opte aussi pour un ticket au N°7 aux côtés de sir Anerood Jugnauth.
Le quatrième GCSK n’est autre que le zanfan lakaz du MSM Showkutally Soodhun. Qu’importe qu’il ait été condamné par les tribunaux pour avoir participé à une manifestation devant les locaux de La Sentinelle et que les vitres de leur édifice aient volé en éclats et qu’il soit une ministre « sous caution » dans une autre affaire, le fidèle des fidèles de SAJ a été récompensé, lui au moins pour son exceptionnelle et constante loyauté à la famille Jugnauth.
Un palier plus bas, le Grand Officer of the Order of the Star and Key of the Indian Ocean (GOSK), attribué, à juste titre celui-là, au Professeur Theesan Bahorun dont les recherches sur les vertus du thé ont dépassé nos frontières. Parmi les autres récipiendaires, Salem Mahmoud Beydoun, déjà Order of the Star and Key of the Indian Ocean, consul honoraire du Liban qui a toujours su se faire bien voir par tous les régimes qui se sont succédé ces derniers 20 ans.
Il y a ensuite Mahen Gowressoo, directeur des usines Samlo, et qui a été, entre 2005 et 2010, successivement ministre travailliste de la Culture, où il s’est particulièrement distingué par sa capacité à amuser la galerie lors des manifestations socioculturelles, et ministre du Commerce et de l’Industrie qui avait justifié le hedging en disant même que ce sont les consommateurs qui doivent payer. Son mérite : avoir rallié l’équipe de l’Alliance Lepep aux dernières élections. À défaut d’investiture, une médaille devrait, semble-t-il, le satisfaire.
Juste derrière lui dans la hiérarchie des GOSK, le secrétaire général du PMSD, Mahmad Khodabaccus, qui s’est probablement retrouvé dans le quota des recommandés de Xavier Duval. Après avoir été très proche de sir Gaëtan Duval, puis de Hervé Duval, le médecin est aujourd’hui devenu proche du leader actuel des bleus.
En 5e position sur la liste de GOSK, Kee Chong Li Kwong Wing, l’ancien député du MMM qui n’avait pas eu d’investiture aux dernières élections générales et qui avait quand même accepté, dans le cadre de l’ex alliance PTr-MMM, le poste de président de la State Bank of Mauritius. En attendant d’être casé pour avoir agrémenté l’estrade de l’Alliance Lepep trois jours avant les élections générales, Kee Chong Li Kwong Wing peut se contenter d’être GOSK en compagnie Mahen Gowressoo et autre Bissoon Mungroo qui, lui, a toujours été un fidèle de sir Anerood Jugnauth. Grand organisateur des anniversaires de celui-ci, il avait aussi bénéficié sous des gouvernements dirigés par le MSM du bail du domaine Le Val.
Chèques sans provision de Ranjita Bunwaree
Pour clore la liste des GOSK, Sateeaved Seebaluck, le secrétaire du conseil des ministres et chef de la fonction publique. Si on ne connaît pas à ce fonctionnaire une proximité politique particulière, il doit en tous cas son ascension aux relations presque familiales qu’il entretient avec Maya Hanoomanjee, qui reste une personne d’influence au MSM.
Dans la catégorie des Commander of the Star and Key of the Indian Ocean (CSK), Pierre Ah-See, celui qui a longtemps tenu boutique à l’angle des rues Victoria et Stanley à Quatre-Bornes et qui est un grand amateur du ballroom dancing, Ranjita Bunwaree, apparemment récompensée dans le quota du Muvman Liberater d’Ivan Collendaveloo.
Celle que certains médias désignaient comme Madam Indo Fair est la directrice de Royal Class Events, spécialiste dans l’organisation des foires, avait défrayé les chroniques au conseil municipal de Curepipe en 2013 lorsque l’affaires des chèques sans provision d’un montant de Rs 817 00 avait été évoquée. Une plainte avait en effet été logée par la mairie contre l’organisatrice le 24 septembre 2008 alors que Michael Sik Yuen était le maire, mais quelques mois plus tard, suite à des interventions, l’affaire devait être classée sans suite. Même en 2013, après le changement d’équipe à la mairie, le mystère planait toujours sur les suites de l’affaire des chèques sans provision. Rappelons que Ranjita Bunwaree a été élevée au rang de CSK « for contribution in the promotion of arts and culture, and the social field ».
Les autres CSK sont Preeduth Chitamen, How Ching Fat Choon Fat Cheung, le Professeur Johannes Kneifel, Vythilingum Dewar Lutchmanen, Candhayalallsing Seebaluck et Jacques Silvant.
Sur la liste des Officer of the Star and Key of the Indian Ocean (OSK), le Professeur Muddun Bhuruth, le Dr Khukeek Dayreeawo, Révérend Marie Joseph Gérard de Fleuriot de la Colinière, le Dr Abdool Rafick Fauzee, Ken Fat Foog Suk Koon, Hemrazlall Gopaul, aussi connu comme Gupta, activiste du N°19 qui est passé du mauve à l’orange et qui a été très présent durant la dernière campagne électoral aux côtés d’Ivan Collendavelloo et de Fazila Jeewa-Daureeawoo, feux Marcelle Lagesse, Archimède Lecordier, l’ancien directeur de la CHC qui a quitté ce poste depuis une dizaine d’années, le Dr Somnath Panday Woogra Maharahaje, Darcil Perrine, Shailen Ramkissoon, Ramjeet Ramparsad et Marie Claire Woo Shing Hai.
Dans la catégorie inférieure du Order of Star and Key of The Indian Ocean (OSK), Vinod Cheetoo, Younous Ally Doomah, Ratnajee Dowlutrao et une figure politique connue, Fazila Ghoorahoo. Cette dernière était au MMM jusqu’à 2012 et, en raison d’un démêlé policier, ne se retrouva pas sur la liste des candidats mauves aux municipales de cette année-là. Elle rejoignit immédiatement les rangs du PTr et s’afficha aux côtés de Navin Ramgoolam à Bar Chacha le 4 décembre 2012. Lorsqu’il y eut un rapprochement du PTr avec le MMM, elle alla cette fois immigrer au ML et c’est ce qui lui vaut probablement sa décoration républicaine.
Ont aussi été faits OSK Ajeet Kumar Gopal, Laurance Sang, Keswur Kaleechrun, Jenkins Kheejoo, le chanteur King et interprète de Fly, Dorinne Kim Soo, Ramduth Kotowaroo, Jacques Désiré Martin, Gian Chanteur, Minesh Mundbodh, Hajra Bibi Nana, Balle Krishna Ramanjooloo, Subhas Ramnauth,.
Quant au President Distinguished Service Medal (PDSM), on y trouve Chency Ah Yen, Noor Bashir Goolamhossen, Le nouveau directeur du National Security Service, Lockhdev Hoolash, qui ne se souvient pas s’être rendu à l’aéroport pour négocier un rééchelonnement en faveur de Rakesh Gooljaury, Abdool Kader Lotun, Richemond Monty, Vasant Kumar Naginlal Modi, Jayantee Naugah et Tangavel Seerungen.
Les récipiendaires du President’s Meritorious Service Medal (PMSM) sont Foon Cha Ah Kim, Goinda Rajoo Armoogum, Khlay Bauccha, Kala Bhookun, Chellamah Devi Erriah, Selvanaygee Goornaden, Ajit Harkoo, le patron du CCID, Heman Jangi, Abdool Raffick Korumtallee, Rajendranath Mohit, Omprakass Mohonee, Gladys Nundloll, Sullimanjee Peerbaye, France Précieux et Koomraj Rugbur. S’ensuit une longue liste d’autres distinctions pour des centaines de personnes.