Partie animée de l’assemblée générale lorsque Naresh Gujadhur, soutenu par son père Moorli, a présenté ses deux motions. S’il n’y a pas eu de vote de l’assemblée, la décision a été prise pour référer les deux motions devant le board des commissaires qui y étudiera les implications pratiques et légales. Naresh Gujadhur s’est démené comme un beau diable pour faire comprendre à l’assemblée ses motivations derrière ces deux motions.
Pour savoir, les deux motions de Naresh Gujadhur voulait que (A)  Cette assemblée demande à Messieurs les Commissaires de considérer l’opportunité et la nécessité, à partir de la Saison 2012, d’exiger des jockeys étrangers, envisageant de monter en course au titre d’une licence octroyée par le Mauritius Turf Club, de soumettre, au moment de leur demande, une liste dument certifiée de tous leurs avoirs ainsi que ceux de leurs conjoints. (Declarations of Assets) .Laquelle liste devant demeurer au dossier confidentiel du jockey auprès du MTC.Et (B):Cette assemblée demande à Messieurs les Commissaires de considérer la possibilité de retransmettre en direct ou en différé par CCTV: (a)  les enquêtes des Racings Stewards durant et après chaque journée de courses, (b)les audiences / plaidoiries devant le Appeal Board  et ce dès la saison 2012.
Naresh Gujadhur a insisté dans son intervention que le MTC évolue dans un «Regulated Industry» et de ce fait tout ce qui concerne les chevaux — comme les informations qui sont mises au programme — doivent être à la disposition du club. «Les enquêtes des commissaires n’y échappent pas comme c’est le cas dans d’autres pays», a soutenu l’intervenant.
Pour l’heure on ne peut dire le sort qui est réservé à ces deux motions.