“Les jeunes ne sont pas intéressés à la chose politique.” Qui n’a jamais entendu cette phrase? Un simple constat de terrain durant la dernière campagne électorale contredit cette affirmation. Constat général: une forte présence des jeunes lors des législatives 2014 dans les baz, sur les tables des agents et aux urnes. D’une part, les partis et alliances des législatives 2014 ont grandement misé sur une candidature rajeunissante, d’autre part un grand nombre de jeunes se sont rendus aux urnes afin d’accomplir leur devoir civique. Les jeunes se sont également beaucoup exprimés à travers les réseaux sociaux.
Qu’ils suivent de près ou de loin la situation politique, les jeunes ont démontré une forte présence sur le terrain lors des dernières législatives qui ont pris fin jeudi dernier, à la proclamation des résultats dans tous les centres de dépouillement de l’île. En activistes, partisans, ou simples curieux, les jeunes ont prouvé qu’ils ne sont pas totalement désintéressés dans la politique. Que ce soit dans les bases durant la campagne, aux tables des agents le jour de vote ou encore dans la cour des écoles lors de la proclamation des résultats, une forte présence des jeunes s’est fait remarquée. Nombreux sont ceux qui se sont engagés dans la politique en participant à des manifestations et autres mobilisation de campagne. Alors que certains sont allés voter le jour des élections, d’autres qui n’ont pas encore atteint l’âge de l’obtention du droit de vote, ont eux aussi participé activement à encourager l’électorat à aller voter. Ce sont par ailleurs des jeunes collégiens qui ont fait résonner les tambours et péter les pétards le jour de la proclamation des résultats.
En outre, de nouveaux lieux d’expression publique et politique se sont également inscrits dans ces dernières élections. Les jeunes se sont ainsi beaucoup exprimés à travers les réseaux sociaux. Même ceux qui sont à l’étranger pour les études ou les vacances ne se sont pas désintéressés de la chose publique, postant tantôt des messages d’encouragement au devoir civique et laissant tantôt des commentaires de satisfaction ou de mécontentement.