Le ministère de l’Éducation a dévoilé en début de semaine  une ICT Strategy dans le cadre de la réforme éducative. Dans la foulée, la ministre a présenté la plateforme de support en ligne à l’intention des élèves du secondaire et a rassuré sur l’utilisation des tablettes au primaire. Pour Leela Devi Dookun, l’éducation s’inscrit ainsi dans la réalité des jeunes tout en donnant l’accès à l’outil informatique à tous. Dans le même temps, c’est l’administration qui est appelée à se moderniser pour s’adapter à ce nouveau concept.

La stratégie de l’utilisation de l’outil informatique dans l’éducation est basée sur quatre axes : l’infrastructure et la connectivité, l’amélioration de l’enseignement et des ressources pédagogiques, l’utilisation de l’outil informatique pour améliorer le fonctionnement du ministère et la formation du personnel. Dans ce contexte, plusieurs projets ont été mis en place pour les différents secteurs.

Le préscolaire se retrouve ainsi avec le Digital Awakening Project, en collaboration avec l’Unesco. Le Rajiv Gandhi Science Centre sera aussi mis à contribution pour éveiller l’intérêt des tout-petits aux technologies. Au primaire, l’Early Digital Leaning Programme est basé sur l’utilisation de la tablette tactile en Grade 1 et 2. Le gouvernement indien a accordé une subvention de Rs 500 M pour ce projet. Quelque 26 800 tablettes et 750 projecteurs ont ainsi été distribués dans toutes les écoles du pays. Après divers commentaires dans les médias concernant l’utilisation des tablettes tactiles par les élèves de cet âge, la ministre a tenu à rassurer les parents : « Les tablettes contenant les différentes leçons seront utilisées en alternance avec les livres. L’enseignant a aussi sa tablette, qui sera connectée au projecteur pour permettre aux élèves de suivre les explications. » Elle a ajouté que toutes les mesures de sécurité ont été prises. Par ailleurs, Leela Devi Dookun a laissé entendre qu’une évaluation continue aura lieu concernant l’utilisation des tablettes. Après cinq ou six ans, un bilan sera fait, en collaboration avec la Banque mondiale, qui finance aussi le projet.

De même, pour les besoins des classes d’ICT, 3 500 nouveaux PC ont été installés dans les écoles. D’ici la fin de l’année, 276 écoles auront en outre une connexion de 10 MB à l’Internet. Mauritius Telecom y travaille déjà. Cette année, les enfants passant le PSAC seront aussi évalués en ICT.

Pour le secondaire, les collèges ont actuellement une connexion de 2 MB. Il est prévu qu’ils passent aussi à 10 MB et que des “wifi hotspots” soient installés. Le ministère des TIC apporte sa collaboration à cet effet.

Mais l’innovation au secondaire demeure les leçons en ligne. Comme annoncé l’année dernière, le ministère de l’Éducation a lancé le Student Support Programme. Il s’agit d’une plateforme où les étudiants peuvent trouver des ressources pour les différentes matières en forme de vidéos, de documents et de liens vers d’autres sites appropriés. Pour le moment, seul le programme de Grade 7 a été mis en ligne (http://ssp.moemu.org). Le site comprend déjà 120 vidéos, une dizaine de documents ainsi que des ressources additionnelles.

Lors de la présentation du projet l’année dernière, Leela Devi Dookun l’avait présenté comme une alternative aux leçons particulières. Cependant, pour l’heure, les ressources pour toutes les matières n’ont pas encore été mises en ligne. Le MIE, le MGI et l’Open University of Mauritius ont travaillé sur ce projet. La MBC apportera également sa contribution en diffusant les vidéos.