La patience de mise pour avoir son pain

Le maintien en avertisssement de classe III n’a pas gardé les Mauriciens à la maison. Ils sont nombreux à être sortis en ce jeudi pour aller chercher des vivres de première nécessité.

Si les grands commerces sont fermés, les petits commerçants du coin ont ouvert une fenêtre ou une porte pour dépanner leurs clients habituels. Mais ce sont surtout les boulangeries qui sont pris d’assaut. A Quatre Bornes, il s’en est trouvé une qui a ouvert et où les habitués faisaient gentiment la queue dans ces longues files d’attente. On a même trouvé des policiers parmi ces clients.

Les uns allaient de leur théorie sur le cyclone et les autres partageaient de petites anecdotes d’incidents vécus pendant la nuit passée. Mais le moment clé, c’était lorsque les préposés à la boulangerie mettaient les baguettes ou les pains maisons dans les incontournables petits sacs plastique.

les baguettes craquantes

Ceux qui avaient pu avoir leur pain quotidien savaient qu’à la maison ce serait au moins un rayon de soleil dans cette journée où, si le calme est revenu, les nuages barrent, eux, les vrais rayons de soleil.

A 10 heures, le dernier bulletin de la météo était attendu car il pourrait être la clé pour le début d’un retour à la normale.

Alors attendons !